La sacristie de l’église prieurale de Souvigny


Cet article et cette vidéo sont réservés aux abonnés de La Tribune de l’Art.

Entrer dans la sacristie de l’église prieurale de Souvigny est une expérience un peu surprenante. On ne s’attend pas, en effet, à y trouver un décor que l’on peut qualifier de baroque, formé de fresques peintes sur les parties hautes, et de boiseries sculptées sur les parties inférieures. L’ensemble est particulièrement charmant et délicat. La sacristie fut construite par l’architecte Evezart entre 1773 et 1779.


JPEG - 225.5 ko
1. France, vers 1775
Saint Luc
Peinture murale
Souvigny, église prieurale, sacristie
Photo : Didier Rykner
JPEG - 267.6 ko
2. France, vers 1775
Saint Marc
Peinture murale
Souvigny, église prieurale, sacristie
Photo : Didier Rykner

Même si les peintures, dont l’auteur ne semble pas avoir été identifié, ne sont sans doute pas dues à un grand nom, elles sont de bonne qualité. La coupole ovale est peinte de motifs décoratifs, aux écoinçons figurent les évangélistes, au-dessus de la porte des sculptures en trompe-l’œil (au centre, la Foi, de part et d’autre les profils des deux saints abbés, Mayeul et Odilon) sous une draperie peinte, et en face de l’entrée entre deux fenêtres un autel antique de forme ronde sur lequel se trouve l’agneau.


JPEG - 248.1 ko
3. Marlet
Saint Luc, 1777
Bois
Souvigny, église prieurale, sacristie
Photo : Didier Rykner
JPEG - 76.9 ko
4. France, XVe siècle
Sainte Marie-Madeleine
Pierre - H. 62 cm
Souvigny, église prieurale (sacristie)
Photo : Didier Rykner

Les reliefs sculptés des boiseries représentent des scènes de l’Ancien Testament et des figures de saints. Ils sont d’un sculpteur dijonnais appelé Marlet.



Sacristie de l'église prieurale de Souvigny par latribunedelart


La sacristie renferme par ailleurs plusieurs sculptures, objets d’orfèvrerie et vêtements liturgiques conservés dans un très beau meuble. Elle ne peut être visitée qu’à certaines occasions, nous vous conseillons d’appeler avant de venir à Souvigny. Un historique se trouve sur le site de la ville.

Voir l’article sur l’église.


Didier Rykner, mercredi 27 mai 2015





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Itinéraires : Le décor de la Ca’ Zenobio, à Venise

Article suivant dans Itinéraires : Les décors de Luca Giordano en Espagne