La rebuveuse d’absinthe (La buveuse d’absinthe dans l’oeuvre de Félicien Rops) Contenu abonnés


Auteur : Benoît Noël

jpg-couverture_rebuveuse-jpgOn sait combien les approches thématiques sont dangereuses. Qu’elles brassent les siècles, les domaines géographiques et les genres en dépit de toute logique ou qu’elles réduisent l’œuvre d’un seul artiste à un motif, le parti pris frise souvent l’ennui voire, s’il est mal maîtrisé, la catastrophe et l’on a beau jeu, alors, d’ironiser sur la vacuité de sujets tels que « la luzerne dans la faïence », « la fenêtre chez Vermeer » ou « le perroquet dans la peinture », thème répétitif, si l’on ose dire… Julian Barnes ne serait peut-être pas tout à fait de cet avis et sans doute à juste titre puisqu’il a livré, avec son Perroquet de Flaubert, un des essais les plus brillants, une de ces explorations qui montrent combien l’étude d’un aspect précis, type, motif, iconographie, peut revêtir…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Les styles Transition et Louis XVI, Nicolas Petit (1732-1791) Le mobilier français au temps du néoclassicisme

Article suivant dans Publications : La guerre à la culture. La logique marchande et les attaques contre l’intelligence