La pergola du Musée Picasso a été démontée


27/9/14 - Patrimoine - Paris, Musée Picasso - Laurent Le Bon l’avait promis, c’est désormais chose faite : la pergola grotesque qui défigurait la façade de l’hôtel Salé, où se trouve le Musée Picasso, a été démontée (ill. 1). Il n’en restait plus qu’un petit bout aujourd’hui (ill. 2) qui devrait disparaître dès le début de la semaine prochaine.


JPEG - 259.7 ko
1. Façade de l’hôtel Salé
27 septembre 2014
Photo : Didier Rykner
JPEG - 224.3 ko
2. Reste de la pergola non encore démonté
devant la façade de l’hôtel Salé
27 septembre 2014
La grille séparant le jardin en deux
devrait aussi, à terme, disparaître.
Photo : Didier Rykner

La disparition aussi rapide de cette atteinte majeure au patrimoine parisien est un petit miracle dû à un concours de circonstances rare : l’éviction d’Anne Baldassari (bien tardive cependant, si celle-ci avait eu lieu plus tôt, rien de tout cela ne serait arrivé) et la nomination d’un vrai conservateur, soucieux du patrimoine, à la présidence de l’Établissement public.
On s’interrogera cependant longtemps sur ce qui a pu permettre un tel vandalisme officiel sur un monument classé, en plein secteur sauvegardé du Marais. On ne peut imaginer une protection plus importante. Une telle affaire démontre qu’en réalité aucun monument n’est réellement à l’abri des vandales si les instances chargées de faire respecter la loi ne font par leur travail. Où était l’architecte des bâtiments de France ? Que faisait la DRAC Île-de-France ? Où était le maire de l’arrondissement et la Mairie de Paris ?


Didier Rykner, samedi 27 septembre 2014





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : L’incroyable souscription pour les Delacroix de Saint-Sulpice

Article suivant dans Brèves : Souscription pour la restauration d’un tableau de Thomas Couture