La métamorphose du Musée des Beaux-Arts d’Orléans Contenu abonnés


JPEG - 367.1 ko
1. Première salle du parcours du deuxième étage
(peintures nordiques du XVIe siècle)
Orléans, Musée des Beaux-Arts
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

En 2015, nous ne donnions pas cher du Musée des Beaux-Arts d’Orléans. Après une brillante période sous la direction d’Eric Moinet (qui avait notamment redécouvert, restauré et mis en valeur de nombreuses œuvres), puis la succession trop brève d’Annick Notter qui avait poursuivi sa politique, le musée s’était enfoncé depuis 2006 dans une longue éclipse. Après les grandes expositions déjà planifiées (Michel Corneille, les dessins du XIXe siècle du musée et Henri de Triqueti), celles-ci se firent très rares, à l’exception de celle organisée en collaboration avec Tours et Richelieu, sur le château de Richelieu (voir l’article). Des acquisitions rares et souvent anecdotiques (voir la brève du 8/11/10), à l’exception du don d’une peinture de Jean-Baptiste Perronneau et du legs d’un pastel de Maurice Quentin de La Tour (voir la brève du 4/3/11). Et, plus grave encore, la mise en réserves d’une grande partie des collections dont des œuvres majeures (nous y reviendrons). Il s’agissait d’ailleurs de casser tout ce qui avait été fait du temps d’Eric Moinet : le remarquable catalogue de l’exposition « Les Maîtres retrouvés » (voir notre article) a été impitoyablement pilonné, et est désormais introuvable !


JPEG - 153.9 ko
2. Anonyme
Étude de tête de moine franciscain
Huile sur papier marouflé sur toile
Orléans, Musée des Beaux-Arts
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 208.5 ko
3. Orazio Samacchini (1532-1577)
Adoration des bergers, vers 1570
Huile sur toile
Orléans, Musée des Beaux-Arts
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Après deux ans passés sans directeur, alors que la Ville semblait s’en désintéresser (voir notre article), est arrivée la divine surprise : le recrutement par le nouveau maire, Olivier Carré, d’Olivia Voisin comme directrice des musées d’Orléans (voir la brève du 11/9/15). Nous avions déjà pu…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : Adoubés par de grands musées, plusieurs tableaux soupçonnés d’être faux

Article suivant dans Musées : Un collectionneur américain veut donner à Tours, sauf si l’aile Cligman est construite