La halle Freyssinet, enfin réhabilitée


29/6/17 - Patrimoine - Paris, Halle Freyssinet - La halle Freyssinet, chef d’œuvre de l’architecture en béton, fait partie de ces monuments sauvés in extremis des griffes des démolisseurs. Parmi ceux-ci, la Mairie de Paris, du temps où Delanoë était encore le maire et Anne Hidalgo sa première adjointe, en charge notamment de l’urbanisme, n’était pas la dernière. On se rappelle comment, après que le bâtiment a été finalement été inscrit monument historique, la ville réclamait au ministère de la Culture sa désinscription (voir la brève du 12/6/12) afin de pouvoir la détruire partiellement.


JPEG - 307.3 ko
1. La halle Freyssinet, après restauration et réaménagement
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 329.3 ko
2. La halle Freyssinet, après restauration et réaménagement
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

On pourrait donc imaginer que la maire de Paris se fasse discrète lors de l’inauguration de la halle restaurée et aménagée en incubateur de start-up, grâce au financement apporté par Xavier Niel. On aurait pu imaginer aussi qu’hommage soit rendu aux associations, notamment Sites & Monuments et SOS Paris, qui ont contribué largement à la mobilisation et à la prise de conscience sur l’importance de ce monument. Mais ce ne fut pas le cas, bien évidemment. Si Anne Hidalgo, dans son discours qui précédait celui du Président de la République, s’est gardée de s’attribuer la responsabilité du sauvetage comme elle osait encore le faire en 2014 sur le site de la Ville de Paris (voir cet article), elle n’est pas allée jusqu’à rappeler cet épisode douloureux. Il reste que la voir se prévaloir de cette opération qui n’aurait jamais vu le jour si elle avait mené à bien son funeste projet est assez révoltant.


JPEG - 134.6 ko
3. La halle Freyssinet : la nef alors que le monument était
encore menacé de destruction, en 2011
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 369.7 ko
4. La halle Freyssinet : la nef après les travaux
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

L’architecte, Jean-Michel Wilmotte, qui est capable du pire (voir cet article) a donné ici le meilleur, qui est à sa portée parfois. Le caractère de nef du bâtiment a été respecté, les équipements viennent s’intégrer assez naturellement dans ces grands espaces, et la voûte est magnifiquement mise en valeur. Incontestablement, ce projet et cette réhabilitation sont des réussites.


Didier Rykner, jeudi 29 juin 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Pinelli et Cros, deux expositions dans des galeries du 9è arrondissement

Article suivant dans Brèves : Préemption par le Musée Fabre d’un buste de Christophe Veyrier