La gare du Sud à Nice sauvée par le ministère de la Culture Contenu abonnés


6/8/04 – Patrimoine - Nice, Gare du Sud - Renaud Donnedieu de Vabres a pris une décision exemplaire et courageuse en refusant au maire de Nice, pourtant UMP comme lui, la démolition de l’ancienne Gare du Sud de cette ville. Alors que Jean-Jacques Aillagon avait - qui pourrait s’en étonner - donné son accord pour une « démolition-reconstruction sur un autre site »1 d’un monument pourtant inscrit à l’Inventaire Supplémentaire en 2002, le nouveau ministre de la Culture a formellement refusé cette solution, imposant une conservation in situ du monument.
La Gare du Sud est un bel édifice dû à l’architecte Prosper Bobin, élève d’Hittorf, et construit de 1890 à 18922. Selon le communiqué du ministère : « malgré un état de vétusté dû à un manque d’entretien [il] conserve une qualité monumentale…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Appel au mécénat d’entreprise pour l’acquisition de la Vierge Hesselin de Simon Vouet

Article suivant dans Brèves : Antenne du Louvre dans le Nord : le projet n’a pas été enterré