La galerie de tableaux du palais Borromée à Isola Bella ouverte au public Contenu abonnés


JPEG - 58.5 ko
1. Vue de la galleria dei quadri
Photo : Amministrazione Borromeo
Voir l'image dans sa page

13/1/01 - Musée - Isola Bella, Palazzo Borromeo - Le 27 juin 2008, après plusieurs années de travaux de restauration, le palais Borromée de l’Isola Bella, sur le Lac Majeur, a pu être rouvert au public, et une partie de l’importante collection de tableaux (environ 3000) de la famille est présentée dans la Galleria dei Quadri.

C’est à partir de 1652 que le prince Vitaliano VI (1620-1690) décide de moderniser et agrandir le vieux château familial ; les travaux sont confiés à divers maîtres d’œuvre avant l’architecte Andrea Biffi (1645-1686), qui fera le voyage de Rome pour montrer ses projets au Bernin, et en prendre quelques conseils. La galerie des tapisseries (qui abrite une exceptionnelle tenture flamande du XVIe siècle) reliant le bâtiment aux terrasses artificielles fut ainsi achevée dès 1674, tandis que la Galerie de l’alcôve, la Salle du Trône, la Salle de la Reine, sont édifiées de 1679 à 1684. Les travaux de construction sont définitivement achevés en 1958 par le salon en rotonde, à la pointe de l’île, toujours selon les plans de Biffi.

JPEG - 161.6 ko
2. Daniele Crespi (1598-1630)
Portrait d’un gentilhomme
Isola Bella, Palazzo Borromeo
Photo : Amministrazione Borromeo
Voir l'image dans sa page

C’est à l’occasion de la visite de Charles et Diana de Galles en 1984 que les princes Borromée décidèrent de « remettre en ordre »1 le palais de l’Isola Bella, et notamment d’y reconstituer la Galleria dei Quadri (ill.1). Il a été décidé de la réinstaller dans l’état d’avant guerre (c’est-à-dire celui que connurent Edouard VIII et Wallis Simpson lors d’une visite incognito en 1938, mais la Duchesse ne décrit pas le palais dans Les Mémoires de la Duchesse de Windsor, publiés en 1956). Cette galerie présente donc une partie de la collection familiale, le reste étant réparti dans les appartements privés ou les autres résidences de la famille. Le choix des tableaux reflète l’état des…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une nouvelle revue électronique sur l’art hollandais

Article suivant dans Brèves : Le Reniement de saint Pierre des frères Le Nain est entré officiellement au Louvre