Publicité Annonce Evreux Renaissance Juillet 2017

La façade de la gare du Nord ne sera sans doute pas vandalisée


4/7/17 - Patrimoine - Paris, gare du Nord - La SNCF et la Mairie de Paris organisent depuis le 12 juin jusqu’au 13 juillet une consultation publique sur le projet de réaménagement de la gare du Nord. On se souvient de l’inquiétude qui avait saisi tous les amoureux du patrimoine lorsqu’ils avaient découvert les verrues qu’envisageait de construire Jean-Michel Wilmotte sur la façade principale de la gare (voir la brève du 27/9/15). Il faut rappeler que celle-ci est un des plus importants édifices construits par l’un des architectes majeurs du XIXe siècle, Jacques-Ignace Hittorf (ill. 1). Fort curieusement, la gare n’est qu’inscrite monument historique ce qui ne la protège qu’imparfaitement.


JPEG - 321.5 ko
1. Façade de la gare du Nord, par Jacques-Ignace Hittorf
(avant l’installation d’Angel Bear de Richard Texier
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 328 ko
2. Côté ouest de la gare (arrivées)
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Une réunion d’information publique organisée aujourd’hui 4 juillet était l’occasion d’en savoir plus. Si les participants n’ont à aucun moment évoqué la figure de Hittorf ou l’importance de ce monument, la façade n’apparaît plus concernée par les travaux à venir. Le projet tel qu’il était prévu à l’origine étant trop coûteux, les ambitions ont été revues à la baisse. Nous avons pu interroger Jean-Louis Missika, premier adjoint au maire en charge notamment de l’urbanisme. Celui-ci nous a confirmé qu’il n’était en définitive pas question de modifier la façade. Il s’est engagé par ailleurs à inclure dans le dossier de consultation une note sur l’importance patrimoniale de l’édifice (Jean-Michel Wilmotte pourra concourir, au même titre que d’autres architectes).

Nous resterons bien sûr très attentif au déroulement des opérations, notamment sur ce qui concernera la cour des Arrivées, soit la façade ouest de la gare (ill. 2), là où se pressent les taxis. Nous suggérons à tous nos lecteurs de faire part de la nécessité de respecter l’architecture de Hittorf sur le site dédié par la SNCF à la concertation, et ouvert jusqu’au 13 juillet.
Et n’oublions pas que depuis nos articles, la SNCF et la Ville ont installé sur le parvis, devant le milieu de la façade, une horrible sculpture de Richard Texier, Angel Bear. Il paraît que l’artiste veut ainsi s’indigner du sort des ours polaires menacés par le réchauffement climatique. Les ours n’avaient pas mérité ça, en plus du reste. Et nous pas davantage.


Didier Rykner, mardi 4 juillet 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Les ventes de juillet à Londres

Article suivant dans Brèves : Le Petit Palais achète un tableau d’Alexandre-Louis Leloir