La donation Algaza Villamil au musée du Prado Contenu abonnés


JPEG - 577.2 ko
1. Jacopo Ligozzi (vers 1547-1627)
Allégorie de la Rédemption, vers 1587
Huile sur panneau – 48 x 32 cm
Madrid, Museo del Prado
Photo : Museo del Prado
Voir l'image dans sa page

6/4/17 – Acquisitions – Madrid, Museo del Prado - Il y a trente ans, la jeune démocratie espagnole sauvait le Portrait de la marquise de Santa Cruz de Goya, menacé d’être exporté, et obtenait dans la foulée le transfert de la collection Thyssen de Lugano à Madrid. Le signal était donné : ce pays aimait ses musées et les collectionneurs. Trente ans, c’est ce qu’il faut pour bâtir des collections importantes, réunir des ensembles cohérents, dans l’art ancien, patrimonial, comme pour les artistes contemporains. Trois décennies plus tard, les musées espagnols, et particulièrement le Prado, retirent les fruits de l’élan politique donné à cette époque. Rappelons rapidement les collections qui y sont entrées récemment1 (collection Naseiro - brève du 29/7/06, donation Várez Fisa - brève du 29/1/13, donation Plácido Arango - brève du 10/7/15).

Cette fois, c’est l’avocat et professeur de droit constitutionnel, Oscar Alzaga Villaamil, qui a laissé les conservateurs choisir six peintures dans sa collection dans le but de compléter les lacunes du musée, et qui va financer l’acquisition d’une septième2. Comme dans le cas de Plácido Arango ou d’Alicia Koplowitz, celui-ci a souvent acquis des œuvres à l’étranger dans le but de les rapatrier dans la péninsule.

De Jacopo Ligozzi, un peintre réellement réévalué depuis le début du siècle3, le Prado avait acquis un retable aux proportions colossales, la Naissance de la Vierge, en 1982, aux antipodes de la petite Allégorie de la rédemption (ill. 1) qui vient de lui être offerte. La composition, basée sur un jeu de triangles emboîtés les uns dans les autres, est mise au service de l’iconographie de la Contre-Réforme, une vanité sur le Salut. Le discours n’empêche pas les citations raffinées, comme le raccourci du Christ d’après Mantegna ou l’aspect…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Frans Hals Museum acquiert un tableau de Berchem

Article suivant dans Brèves : Donation Cligman à Tours : suite et fin