La découverte et le déchiffrement des inscriptions latines de la galerie des glaces à Versailles Contenu abonnés


Auteurs : Florence Vuillemier-Laurens et Pierre Laurens (article publié dans Monuments en mémoire de la Fondation Eugène Piot, t. 86)

Durant l’automne 1683, la partie nord correspondant aux deux tiers de la voûte de la grande galerie de Versailles était dotée d’inscriptions latines rédigées par l’abbé Paul Tallemant et destinées à commenter les compositions peintes par Charles Le Brun et son équipe. Dans l’année qui suivit, avant novembre 1684, elles étaient remplacées par des inscriptions en langue française, dues à François Charpentier dans un premier temps, puis, à l’automne 1685, au tandem formé par Nicolas Boileau et Jean Racine, qui conçurent les textes définitifs, plus proches de la simplicité et de la concision latines que ceux, volubiles, de Charpentier.
Dès 1676, la modernité et l’efficacité politique du français avaient fait l’objet d’un plaidoyer par Charpentier à l’occasion du projet d’arc de triomphe pour…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Catalogue des céramiques du palais des Beaux-Arts de Lille

Article suivant dans Publications : The Triumph of Motion : Francesco Bertos (1678-1741) and the Art of Sculpture