La curieuse exposition Henri Gaudier-Brzeska du Musée national d’Art moderne Contenu abonnés


JPEG - 16.3 ko
Henri Gaudier-Brzeska (1891-1915)
Femme assise, 1914
Marbre - 48 x 34,5 x 28 cm
Paris, Musée national d’Art moderne
Photo : RMN
Voir l'image dans sa page

13/8/09 – Exposition – Paris, Musée national d’Art moderne – Sur 23 sculptures présentées au Centre Pompidou dans l’exposition des œuvres d’Henri Gaudier-Brzeska appartenant aux collections du Musée national d’Art Moderne, seules 5 sont authentiques. Les autres, comme s’en est indigné à raison Vincent Noce dans un article paru le 31 juillet dernier, sont des copies, des surmoulages ou des éditions tardives. Qu’elles aient été données au musée ne justifie pas qu’on les expose presque comme des originaux. Bien peu de visiteurs sont capables de comprendre, par la seule lecture de cartels sibyllins, qu’ils regardent des objets que le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un vase de Gallé à l’origine d’une controverse avec l’Ermitage

Article suivant dans Brèves : L’église Santa Maria dell’Orto à Rome rouverte au public après 50 ans de fermeture