La critique d’art à Paris Contenu abonnés


Auteur : Claude Schvalberg

jpg-couverture_critique_art-jpgVaste et passionnante enquête que celle entreprise par Claude Schvalberg sur la critique d’art moderne. On sait qu’il s’agit d’un pléonasme puisque le phénomène en question, limité ici au contexte parisien, est inséparable des Lumières et de l’émergence d’un discours esthétique affranchi du contrôle, voire des normes académiques. La publication comportera deux volumes ; le premier (troisième tirage corrigé) se présente à la fois comme une chronologie et un répertoire bibliographique. Viendra rapidement, il faut l’espérer, le très attendu dictionnaire des critiques d’art. Claude Schvalberg envisage d’abord, de façon volontairement cursive, les années 1747-1889, qui voient la constitution progressive d’un champ critique articulé et fort de supports multiples. C’est un choix, que…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Lo Fingido Verdadero Bodegones españoles de la colección Naseiro adquiridos para el Prado

Article suivant dans Publications : Réponse de Véronique Burnod à notre article sur son ouvrage Le tableau disparu. A la recherche de La Dormeuse de Naples de Jean-Auguste-Dominique Ingres