La cinquième édition du Festival de l’histoire de l’art a ouvert ses portes Contenu abonnés


JPEG - 198.4 ko
1. Table-ronde sur le dessin néerlandais
De gauche à droite : Olivia Savatier, Ger Luijten
Benjamin Peronnet, Nicolas Marchand
Festival de l’histoire de l’art 2015
Photo : Didier Rykner

29/5/15 Fontainebleau, Festival de l’histoire de l’art - Il doit y avoir un dieu de l’histoire de l’art qui veille sur le festival du même nom : comme chaque année, la cinquième édition est en effet marquée par le beau temps, ce qui ne semblait pas gagné, à voir la pluie du début de matinée.

Le festival est désormais devenu une institution. Il est dommage cependant que certains défauts que nous avions noté dès les premières année n’aient toujours pas disparu. Ainsi – encore plus que l’an dernier d’ailleurs – les musées français, pas seulement ceux de région, sont trop absents. Il n’est pas normal…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Restauration de laques de Jean Dunand au Musée du Havre grâce à la Fondation BNP-Paribas

Article suivant dans Brèves : Un tableau d’Alma-Tadema acquis par Leeuwarden, au Pays-Bas