La BRAFA 2012 à Bruxelles


21/1/12 – Marché de l’art – Bruxelles, BRAFA – La BRAFA qui s’est ouverte le 20 janvier à Bruxelles ne cesse, année après année, de monter en qualité.
Certes, les amateurs de tableaux et de dessins anciens pourront regretter que ceux-ci soient, en revanche, toujours moins nombreux sur la foire. Cette (relative) absence est composée par l’abondance de sculptures et, bien sûr, d’objets d’art. La peinture de la seconde moitié du XIXe et du début du XXe est également très bien représentée.


JPEG - 105.2 ko
1. Pierre Paul Rubens (1577-1640)
La Pentecôte
Crayon, plume, encre et lavis brun - 30 x 20,1 cm
Klaas Muller Antiques
Photo : Klaas Muller Antiques

JPEG - 121.6 ko
2. Auguste Jean-Baptiste Vinchon (1789-1855)
Chevaux apeurés, vers 1816-1817
Huile sur toile - 72 x 162,5 cm
Galerie Mendes
Photo : Galerie Mendes

Les peintures anciennes ne sont cependant pas totalement absentes. On pourra ainsi voir, par exemple, un beau Joueur de luth de Jan Bijlert sur le stand de la galerie Jan Muller, de Gand. Et sur le stand de Klaas Muller Antiques, de Bruxelles, cette fois, on admirera le plus beau dessin ancien, une Pentecôte de Rubens (ill. 1), œuvre de jeunesse préparatoire à une gravure, qui constitue une complète redécouverte.
Plusieurs marchands français habitués de cette foire sont également présents qui montrent aussi quelques tableaux anciens, tels Alexis Bordes et Philippe Mendes, mais aussi des œuvres du XIXe siècle. Chez ce dernier, on notera une superbe étude de Vinchon représentant deux têtes de chevaux (ill. 2), copie partielle et très libre de La Bataille du Ponte Milvio peinte par Raphaël et son atelier dans la chambre de Constantin au Vatican.
En peinture ancienne, on signalera également, chez Charly Bailly, un joli cuivre peint par l’Autrichien Franz Christoph Janneck (ill. 3).


JPEG - 104 ko
3. Franz Christoph Janneck (1703-1761)
Jésus enfant entouré par Marie, Joseph,
Dieu le père, Saint Jean-Baptiste et différents saints

Huile sur cuivre - 56,5 x 42 cm
Galerie Charly Bailly
Photo : A. Chenel
JPEG - 33.6 ko
4. Jean Del Cour (1631-1707)
Saint Jacques le Mineur
Terre cuite - 43 x 20 x 13 cm
Galerie Benjamin Proust
Photo : Galerie Benjamin Proust

La sculpture, nous l’avons dit, est particulièrement bien représentée. Chez Benjamin Proust, on verra ainsi une des plus belles œuvres de la foire, une terre cuite (ill.4) que l’on pourrait croire sortie des mains du Bernin. Il s’agit en réalité d’une esquisse du liégeois Jean Del Cour qui travailla effectivement dans l’atelier du sculpteur romain pendant sept ans. Les œuvres de Del Cour1 sont particulièrement rares en dehors du musée Curtius et pratiquement introuvables sur le marché.
D’autres sculptures, médiévales ou baroques, peuvent se voir par exemple sur les stands de Rainer Jungabauer et d’Emar Robert Medieval Art.
Beaucoup de sculptures Art Deco sont aussi présentes, comme un ensemble de plâtres de Victor Rousseau à la Lanz Gallery de Bruxelles.


JPEG - 85.6 ko
5. France, époque Charles X
Bureau
117 x 104 x 56,5 cm
Le Couvent des Ursulines
Photo : Le Couvent des Ursulines
JPEG - 76.4 ko
6. Catalogne, vers 1380
Croix de procession
Argent et argent doré - 45,2 x 36,5 cm
Galerie Bernard de Leye
Photo : Galerie Bernard de Leye

Parmi les objets d’art, on retiendra de très belles horloges néoclassiques au Couvent des Ursulines, une galerie liégeoise qui présente aussi un ensemble de mobilier Charles X particulièrement élégant (ill. 5).
Quant à l’argenterie, on pourra signaler le stand de Frances Hanssens van der Maelen ou celui de D’Arschot & Cie, deux marchands bruxellois. Mais c’est la galerie Bernard de Leye qui nous semble présenter le plus bel ensemble, parmi lequel nous avions noté en particulier un exceptionnel bassin dû à l’orfèvre Philips Lenoir, datant de 1692/1693, et offert par David Téniers à sa mère. Nous aurions aimé reproduire cette pièce ici mais la photo promise ne nous a malheureusement pas été envoyée. Nous la remplacerons donc par une Croix de procession (ill. 6) présentée par la même galerie.


JPEG - 132.2 ko
7. Philips Le Noir (maître à Gand en 1672)
Bassin
Argent - D. 72 cm, poids 3552 grammes
Galerie Bernard de Leye
Photo : Galerie Bernard de Leye

English Version


Didier Rykner, samedi 21 janvier 2012


P.-S.

(24/1/12) La Galerie nous ayant envoyé la photo du bassin, nous la reproduisons ici (ill. 7).



Notes

1une exposition lui fut consacrée en 2007 (voir l’article où cette esquisse était présentée).




Tip A Friend  Envoyer par email
imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un portrait de Carl Christian Vogel von Vogelstein restitué revient à Dresde

Article suivant dans Brèves : Deux tableaux acquis par le musée des Beaux-Arts de Séville