La Biennale 2012 confirme son orientation vers les arts décoratifs Contenu abonnés


JPEG - 113.5 ko
1. Entourage de Benedetto Briosco (actif vers 1483-1517)
Portrait de Ludovico Maria Sforza, dit Le More, vers 1500
Marbre - Diamètre : 55 cm
Paris, galerie Sismann
Photo : galerie Sismann
Voir l'image dans sa page

18/9/12 - Marché de l’art - Paris - L’édition 2012 de la Biennale des Antiquaires est, comme à son habitude, largement dominée par les meubles et les objets d’art. Beaucoup de beaux stands sont également consacrés aux antiquités ou arts extra-occidentaux qui sortent de notre champ d’étude comme le font encore davantage les bijoux (trop nombreux à notre goût) répartis sous la nef du Grand Palais plutôt que concentrés en un même endroit comme c’était le cas auparavant.

Même peu nombreux, les tableaux anciens sont tout de même présents. Chez Aaron d’une part, dont ils constituent l’un des points forts, mais aussi chez quelques marchands uniquement spécialisés dans cette discipline comme Giovanni Sarti, Moretti Fine Arts ou Roebilant+Voena. Signalons aussi, dans le Salon d’Honneur au premier étage qui domine la nef, la présence de plusieurs galeries plus jeunes montrant des tableaux ou des sculptures souvent très intéressants. Philippe Mendès parmi quelques tableaux anciens de belle qualité (dont un magnifique Jan Cossiers) expose ainsi une toile d’un artiste italien divisionniste, célèbre dans son pays même s’il reste peu connu en France, Plinio Nomellini. Chez Alexis Bordes, on peut admirer un superbe paravent en « feuilles en fixé sous verre rehaussé de feuilles d’or et d’argent », par Paule Ingrand, ainsi qu’un buste de femme en terre cuite par Carrier-Belleuse, qui va être acquis par un musée français. Une galerie très récente, F. Baulme Fine Arts présente également plusieurs tableaux anciens de qualité. Pour les sculptures enfin, on signalera le stand de la galerie Sismann où un sévère mais beau portrait de Ludovico Maria Sforza, dit le More, date de la Renaissance italienne (ill. 1).
Pour le mobilier ancien, plusieurs galeries prestigieuses telles…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un Nu à la chemise mauve de Charles Camoin acquis par Grenoble

Article suivant dans Brèves : Plusieurs expositions de sculptures dans des galeries parisiennes