La base GAAEL s’étend au XIXe siècle Contenu abonnés


JPEG - 25.1 ko
Henri Edmond Cross (1856-1910)
Lettre autographe signée à Georges
Lecomte
, présentée comme un document d’archive
2 pages in-8
Paris, Bibliothèque de l’INHA
© INHA
Voir l'image dans sa page

15/1/06 – Site Internet - INHA - Une des critiques auxquelles l’Institut National d’Histoire de l’Art doit parfois faire face est le manque de résultats visibles de ses travaux. C’est oublier que l’institution est relativement récente et surtout que les chantiers qu’elle a lancés sont souvent de longue haleine. Elle peine, parfois aussi, à communiquer à l’extérieur sur ses productions.
Une petite exposition-dossier, organisée dans ses murs et consacrée aux archives d’artiste aux XIXe et XXe siècles est l’occasion de donner une plus grande visibilité à l’une de ses réussites : la base de données…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Denier de saint Pierre, tableau inédit de Thomas Couture, acquis par le Musée de Senlis

Article suivant dans Brèves : Un rare Saint-Jean-Baptiste en marbre de Giovanni Francesco Susini pour la National Gallery de Washington