L’Opéra au tribunal (suite) Contenu abonnés


JPEG - 456.4 ko
Salle de l’Opéra avant et après la suppression
des parois des loges
Photo : D. R. (montage SPPEF)

3/12/15 - Patrimoine - Opéra de Paris - Le tribunal administratif de Paris, saisi d’une demande en référé d’interruption des travaux d’enlèvement des cloisons des loges à l’Opéra Garnier (voirbrève du 25/11/15), vient de repousser cette demande en constatant que la décision contestée a été entièrement exécutée. C’est tout le problème de ces jugements en référé qui arrivent souvent trop tard, une fois les travaux terminés, ce qui rend ainsi impossible leur interruption.

En revanche, le jugement confirme que les travaux, comme on s’en doutait, on été réalisés sans autorisation1. L’Opéra de Paris et son directeur, Stéphane Lissner, ont donc fait mener sur un monument classé des travaux…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Fontainebleau préempte un portrait de Napoleone-Elisa Baciocchi

Article suivant dans Brèves : Censure à l’Opéra