L’exposition Botticelli au Musée du Luxembourg moins ratée que celle consacrée à Raphaël Contenu abonnés


JPEG - 91.2 ko
2. Sandro Botticelli
Annonciation (fresque transposée)
Florence, Musée des Office
Voir l'image dans sa page

30/09/03 - Exposition - Paris, Musée du Luxembourg - C’est une surprise, mais reconnaissons que l’exposition Botticelli, qui ouvre demain mercredi 1er octobre au Musée du Luxembourg est loin d’être la catastrophe que nous pouvions craindre au vu des précédentes manifestations. Enfin, une mise en scène qui ne se prend pas pour plus intelligente qu’elle ne l’est. Finis les éclairages envahissants transformant les peintures en poster. Peut-être les nombreuses critiques, dont celle de Roland Recht dans le Monde (édition du 29 avril 2003), ont-elles fini par arriver aux oreilles des responsables du musée. Peut-être aussi le départ de Marc Rastellini, que nous saluions récemment…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux expositions consacrées à Paul Huet et Armand Guillaumin chez des marchands du Carré Rive Gauche

Article suivant dans Brèves : De nombreuses expositions de la ville de Paris annulées ou reportées