L’enseignement de l’Histoire de l’art à l’école n’est pas pour demain Contenu abonnés


24/8/07– Politique culturelle – France – Les ministres de la Culture, de quelque bord qu’ils soient, n’ont jamais bien compris les enjeux d’un enseignement d’histoire de l’art et ont toujours confondu celui-ci avec la pratique artistique.
Hélas, ceux qui espéraient dans la promesse du Président de la République d’introduire l’histoire de l’art dans les programmes scolaires risquent d’en être, une fois de plus, pour leurs frais. Dans la lettre de mission qu’il a adressée à Christine Albanel (voir brève du 1/8/07), Nicolas Sarkozy indiquait en effet : « Nous pensons que la création d’un enseignement obligatoire d’histoire de l’art peut constituer le support de cette éducation culturelle qui fait aujourd’hui si cruellement défaut à nos enfants » ce qui était assez clair. Or, le ministre de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Œuvres entrées par dation dans les musées britanniques en 2005-2007

Article suivant dans Brèves : Deux tapisseries de la tenture de Diane acquises par le château d’Ecouen