L’aveuglement des habitants de Sodome de Laurent de La Hyre accroché au Louvre


JPEG - 244.6 ko
1. Laurent de La Hyre (1606-1656)
L’Aveuglement des habitants de Sodome, 1639
Huile sur toile - 101 x 243 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Didier Rykner

6/11/14 - Restauration et accrochage - Paris, Musée du Louvre - C’est un petit événement pour les amateurs de peinture française du XVIIe siècle : treize ans après son achat par le Louvre, le chef-d’œuvre de Laurent de La Hyre, L’Aveuglement des habitants de Sodome (ill. 1 et 2), est enfin accroché dans les salles, au deuxième étage de la Cour carrée (salle 19), en haut des marches en venant du « Tableau du mois ».

Il fera d’ailleurs l’objet d’une présentation dans le cadre de ce « Tableau du mois » en février prochain. Nicolas Milovanovic y rappellera de manière détaillée son histoire récente et les raisons de cette présentation tardive. Pour résumer : après l’achat par le Louvre en 2001 (voir brève du 16/6/03), une dispute judiciaire opposant le vendeur et son frère interrompit sa restauration en attendant que ce différent soit purgé. Puis, les travaux purent reprendre (voir la brève du 21/9/04) mais se révélèrent particulièrement complexes en raison de la présence de repeints masquant les ailes des anges (ill. 3) : s’agissait-il d’une décision de l’artiste désireux de laïciser la scène ? En se basant sur des arguments qui nous paraissent convaincants1, il a été décidé d’ôter ces repeints. Il fut aussi nécessaire de reprendre une transposition de toile sur toile effectuée au XIXe siècle (une opération lourde). Enfin la composition avait été modifiée par rajout de bandes peintes en haut et en bas ce qui transformait drastiquement son format à l’origine très allongé. Après réflexion, ces agrandissements ont été retirés. La couche picturale fut également restaurée mais celle-ci était « globalement très bien conservée »2.


JPEG - 191.5 ko
2. Laurent de La Hyre (1606-1656)
L’Aveuglement des habitants de Sodome, 1639
accroché au Louvre avec son cadre
Huile sur toile - 101 x 243 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Didier Rykner
JPEG - 99.7 ko
3. Laurent de La Hyre (1606-1656)
L’Aveuglement des habitants de Sodome, 1639, détail
Huile sur toile - 101 x 243 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Didier Rykner

JPEG - 210.8 ko
4. Laurent de La Hyre (1606-1656)
L’Aveuglement des habitants de Sodome, 1639, détail
Huile sur toile - 101 x 243 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Didier Rykner

Une fois toutes ces opérations terminées (en 2012, voir la brève du 13/7/14), se posa la question du cadre. Son format inhabituel ne permit pas d’en trouver un d’époque qui lui convienne. Les ateliers de dorure-encadrement du Louvre ont donc réutilisé des éléments de bordures anciennes pour réaliser un encadrement qui lui va fort bien.

Ce tableau fut peint en 1639 pour le chancelier Séguier avec un pendant, Le Sacrifice de Gédéon, connu par la gravure mais aujourd’hui perdu. À gauche, les deux anges accompagnés de Loth aveuglent les habitants de Sodome, juste avant que Dieu ne détruise la ville. Un détail iconographique, réapparu avec la restauration, est particulièrement savoureux : les colonnes de fourmis (ill. 4), animal considéré comme impur par la Torah, qui sortent d’un interstice dans le dallage.

Sur un peu plus d’une dizaine d’années, entre 1989 et 2001, le musée a, grâce aux hasards du marché mais aussi par une volonté de représenter au mieux l’artiste, pu acquérir de nombreux tableaux de La Hyre (ou qui lui sont attribués), notamment du début de sa carrière alors qu’il était encore largement redevable d’un maniérisme tardif inspiré par la Seconde école de Fontainebleau :

- en 1989, La Tuile, un tableau typique de cette période « bellifontaine » (dation),
- en 1990, La Vierge veillant sur l’enfant endormi, un don de la Christian Humann Foundation ; bien qu’attribué à l’artiste avec un prudent point d’interrogation, il s’agit probablement d’un de ses tous premiers tableaux,
- en 1994, Adonis mort, également une œuvre de ses débuts,
- en 1996, le Paysage avec saint François stigmatisé,
- et, en 2001 donc, le tableau aujourd’hui enfin présenté.

La plupart des toiles de Laurent de La Hyre conservées au Louvre sont exposées actuellement, malgré les travaux en cours. Quand ceux-ci seront terminés, elles seront raccrochées dans un nouveau parcours de la peinture française du XVIIe siècle.


Didier Rykner, jeudi 6 novembre 2014


Notes

1On peut les lire notamment dans : Pierre Curie, Clarisse Delmas-Kroell, Sylvain Laveissière, « L’Aveuglement des habitants de Sodome (1639) par Laurent de La Hyre », Techné, n° 38, 2013, pp. 89-94.

2La restauration a été effectuée au C2RMF par Jean-Pascal Viala (support) et Agnès Malpel (couche picturale).





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Passage Jouffroy : une publicité dont la surface dépasse les 50% autorisés

Article suivant dans Brèves : Un rare tableau de Léopold Burthe acquis par La Piscine à Roubaix