L’administrateur fait de l’histoire de l’art Contenu abonnés


Le droit de réponse du Louvre à l’article de Vincent Noce1 dans Libération du 4 décembre, prouve, comme nous le disions par ailleurs (éditorial du 4/6/06) que l’ENA est bien, décidément, la nouvelle école du patrimoine.
Plutôt qu’Henri Loyrette, directeur du musée (voir notre post-scriptum), ou Olivier Meslay, conservateur en charge de l’opération d’Atlanta et encore récemment responsable des collections espagnoles, c’est en effet l’énarque Didier Selles, administrateur général et numéro deux du Louvre, qui a signé ce texte où le connoissorship devient affaire de mathématique.

Notre nouvel historien d’art se pose en fin connaisseur de l’œuvre de Vélasquez, et se livre à une arithmétique curieuse, fort bien démontée par Vincent Noce. Le tableau a été publié cinquante-trois fois, dont…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Pétition

Article suivant dans Éditorial : Non