Kunsthaus de Zurich. Catalogue des peintures et des sculptures et Chefs-d’œuvre Contenu abonnés


jpg-couverture_catalogue_zurich-jpgLe Kunsthaus de Zurich a publié entre fin 2007 et début 2008 pour ses différentes traductions le catalogue de ses collections sous la forme de deux ouvrages complémentaires : le catalogue complet des peintures et des sculptures et un « beau livre » qui réunit les chefs-d’œuvre du musée. Les ouvrages recensant l’intégralité des collections, indispensables pour les chercheurs, sont rarement entrepris par les musées en raison de leur coût très élevé. Saluons donc cette initiative qui vient de l’un des plus importants musées de Suisse1. Avec le Kunstmuseum de Bâle et le Musée d’art et d’histoire de Genève, le Kunsthaus Zürich compte en effet parmi les principaux musées de beaux-arts en Suisse dans le domaine de la peinture ancienne2. Ces deux catalogues, dus à Christian Klemm, vice-directeur et conservateur, (ainsi qu’à Franziska Lentzsch et Gian Casper Bott pour le catalogue intégral), étaient donc très attendus.


JPEG - 21.4 ko
1. Bartolomeo Montagna (1450-1523)
Le Christ portant sa croix, vers 1515
Huile sur toile - 86 x 70 cm
Zurich, Kunsthaus
Photo : Kunsthaus Zurich
Voir l'image dans sa page

Rappelons ici que les œuvres du Kunsthaus pourront prochainement s’étendre dans des salles plus nombreuses, puisque le musée a récemment lancé un concours architectural pour une nouvelle annexe destinée à accueillir des œuvres d’art contemporain, ainsi que le très bel ensemble de la Fondation E. G. Bürhle. Cette collection zurichoise, qui porte le nom de l’armurier et mécène de la première annexe du Kunsthaus, a récemment fait la une de l’actualité en raison du vol de quatre toiles de peintres impressionnistes3.

Le catalogue complet permet de saisir dans leur intégralité les différentes écoles et de découvrir des œuvres peu exposées dans les salles jusqu’à présent. Ainsi, l’Italie est bien évoquée à travers des tableaux de maîtres de premier plan tels Fra Angelico, El Greco (un Portrait de Charles de Guise, Cardinal de Lorraine, 1572, lui est attribué), Annibal Carrache, ou Bernardo…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : La question de l’art à Genève. Du cosmopolitisme des Lumières au romantisme des nationalités

Article suivant dans Publications : Cosimo Rosselli. Catalogo ragionato