Joseph-Siffred Duplessis. Un provençal Peintre du roi Contenu abonnés


Auteur : Jean-Paul Chabaud

jpg-couverture_duplessis-jpgIl pouvait paraître judicieux de consacrer un livre à Duplessis, l’un de meilleurs portraitistes de la seconde moitié du XVIIIe siècle, puisque le dernier en date, l’ouvrage de référence dû à Jules Belleury1, remonte à 1913. Il s’agissait d’un modèle du genre, dans une langue agréable, dans une présentation soignée, et d’un travail scientifique au sens actuel puisqu’il comportait un catalogue raisonné et des documents d’archives. D’ailleurs Jean-Paul Chabaud lui dédie son propre livre. C’est bien le moins qu’il pouvait faire, puisqu’il en a repris non seulement le plan retraçant les principales étapes de sa carrière, Salon après Salon, mais s’en est aussi inspiré pour des passages entiers, souvent à la limite de la paraphrase2.

Ce nouveau catalogue est beaucoup moins ambitieux : petit…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple - Delacroix

Article suivant dans Publications : La collection des peintures italiennes du Musée des Beaux-Arts de Rennes