Jean-Gaspard Heilmann (1718-1760)


JPEG - 315.6 ko
Jean-Gaspard Heilmann (1718-1760)
Autoportrait, 1740
Huile sur toile - 81 x 64,7 cm
Mulhouse, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musée des Beaux-Arts de
Mulhouse/Christian Kempf
Voir l'image dans sa page

A l’occasion du 400e anniversaire de sa naissance, je travaille à un article sur Jean-Gaspard Heilmann, peintre originaire de Soultz non loin de Mulhouse, classé dans l’école suisse ou dans l’école française selon les auteurs. Formé à Schaffhouse, commençant sa carrière à la cour du prince-évêque de Bâle à Porrentruy, il entretient lors de son séjour à Rome des rapports étroits avec l’Académie de France. Il travaille pour l’ambassadeur de France le cardinal de Tencin qui l’emmène à Paris en 1742. L’artiste y réside jusqu’à sa mort en 1760, réalisant de nombreux portraits, ainsi que des natures mortes et des paysages. Il se lie étroitement avec le graveur Jean-Georges Wille qui rédigea sa biographie pour la Geschichte der besten Künstler in der Schweiz de J.-C. Füssli (Zürich 1770).

Très peu d’œuvres de sa main sont aujourd’hui connues, c’est pourquoi je serais reconnaissante à toute personne qui pourrait me signaler une peinture, un dessin ou une gravure de Jean-Gaspard Heilmann, conservés dans une collection privée ou publique.
Merci

Contact : Isabelle Dubois-Brinkmann, conservatrice en chef au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse
Isabelle.Dubois-Brinkmann@mulhouse-alsace.fr


La Tribune de l’Art, mercredi 17 janvier 2018





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Annonces de chercheurs : Armand-Felix Jobbé-Duval (1821-1889)

Article suivant dans Annonces de chercheurs : Juana Romani (1867-1923)