Ivoire et isolation par l’extérieur : les deux textes du ministère de l’Environnement Contenu abonnés


JPEG - 152.5 ko
Constantinople, XIIIe siècle
Diptyque représentant la Nativité,
la Crucifixion et dix-huit prophètes

Ivoire - 29 x 21,6 x 1,1cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Musée du Louvre/ Thierry Ollivier
Voir l'image dans sa page

15/5/17 - Patrimoine - Ivoire et isolation par l’extérieur - Un arrêté paru le 17 août 2016 au Journal Officiel traduisait dans un texte ce que la ministre de l’Environnement avait annoncé : rendre illégal tout commerce de l’ivoire. Certes, cet arrêté prévoyait des dérogations pour les œuvres fabriquées avant 1975. Mais la dérogation devait être demandée systématiquement, pour chaque objet, selon une procédure très lourde. Le préfet avait quatre mois pour répondre faute de quoi la décision était réputée négative. Il était presque impossible pour les antiquaires et…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux Fragonard qui en disent long sur les trésors nationaux

Article suivant dans Brèves : Un portrait de Louis XIV pour Montréal