Incendie à l’hôtel Lambert


10/7/13 - Patrimoine - Paris, Hôtel Lambert -

Mise à jour 14 h 13 - Confirmation officielle de la destruction du Cabinet des bains.

Mise à jour 13 h 37 - Selon Alain-Charles Perrot, l’architecte en charge du chantier, qui s’est rendu sur place, le Cabinet des bains serait entièrement détruit. Ce qui n’est pas le cas des autres décors.

Mise à jour 13 h 34 - On s’interroge toujours sur le sort du Cabinet des bains. Celui-ci se trouve en effet au niveau de la charpente qui a entièrement brûlé. Plusieurs personnes restent donc très pessimistes. Cependant, le lieutenant-colonel Le Testu pense que celui-ci serait épargné. L’incertitude reste totale.

Mise à jour 13 h 23 - A cette heure, aucun restaurateur ni conservateur n’a encore pu pénétrer sur les lieux de l’incendie. Les pompiers sont en train d’évacuer au maximum l’eau qui pèse sur les structures. Nous ne sommes donc pas pour l’instant en mesure de donner plus de nouvelles que ce que nous avons déjà publié.

Mise à jour 12 h 30 - Il faut tout craindre pour le Cabinet des bains, qui se trouve à l’étage supérieur. Aucune confirmation cependant de sa destruction, il est encore trop tôt pour dire quoi que ce soit.

MIse à jour 12 h 17 - La ministre de la Culture donnera une conférence de presse aujourd’hui à 13 h 30 devant l’Hôtel Lambert. Nous y assisterons et vous donnerons bien sûr les dernières nouvelles.
Outre la galerie d’Hercule, le bâtiment contient de très nombreux décors peints par les plus grands artistes du XVIIe siècle. Nous n’avons pour l’instant aucune autre information que celles que nous vous avons données ici et nous ne connaissons pas leur état. Nous poursuivrons ce fil toute la journée.

Mise à jour 12 h 10 - Voici l’interview du porte-parole des sapeurs-pompiers, effectuée ce matin à 10 h. Il nous en dit davantage sur l’état des intérieurs.



Hôtel Lambert - Interview du porte-parole des... par latribunedelart


Mise à jour 10 h 30 - De retour de l’Hôtel Lambert, nous pouvons confirmer que la galerie d’Hercule de Le Brun ne s’est pas effondrée et n’a pas brûlé. Les dégâts sont cependant importants (eau, fumée, chaleur...) et en cours d’évaluation par une restauratrice.
Nous mettrons en ligne bientôt une interview filmée du porte-parole des pompiers.

8 h 30 - Nous ne savons rien de plus, pour l’instant, que ce que les images vidéos sur internet en disent : l’Hôtel Lambert à Paris a été en partie ravagé par les flammes cette nuit et ce matin. Actuellement, il semble que l’incendie soit sous contrôle et il est pour l’instant impossible de savoir l’étendue exacte des dégâts.

D’après ces images toujours, l’incendie a eu lieu juste au dessus de la galerie peinte par Charles Le Brun. Si l’on peut toujours espérer, comme au Parlement de Rennes, que les peintures et le décor n’aient pas brûlé et puisse à terme être restaurés, il faut sans doute s’attendre au pire. La partie peinte par Le Sueur se trouve heureusement dans une aile n’ayant pas été touchée.

Comment un incendie a-t-il pu démarrer ? Il faudra désormais se poser la question, et la poser correctement. Est-ce la faute à pas de chance, alors qu’un chantier s’enflamme en pleine nuit ? Y-a-t-il une responsabilité de la maîtrise d’œuvre ? Faut-il penser à un acte criminel ? Et quels seraient les motifs de celui-ci ?
Sans aucune information nous n’irons pas plus loin dans ces interrogations. Mais les causes d’une telle catastrophe, touchant un des monuments les plus emblématiques et les plus importants de notre pays, doivent être entièrement élucidées.

Nous essaierons de tenir les lecteurs de La Tribune de l’Art au courant au fur et à mesure de nos informations.


Didier Rykner, mercredi 10 juillet 2013





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le PLU de l’île Seguin annulé par le Tribunal Administratif

Article suivant dans Brèves : Un portrait de Wertmüller pour le Nationalmuseum de Stockholm