Images d’une capitale – Les impressionistes à Paris Contenu abonnés


Bilder einer Metropole – Die Impressionisten in Paris
Essen, Flokwang Museum, du 2 octobre 2010 au 30 janvier 2011

JPEG - 228.1 ko
1. Edvard Munch (1863-1944)
Rue Lafayette, 1891
Huile sur toile - 92 x 73 cm
Oslo, National Museum of Art, Architecture
and Design
Photo : The Munch Museum
Voir l'image dans sa page

Entre 1860 et 1900, Paris connut plus de transformations qu’aucune autre grande capitale européenne. Des quartiers entiers furent rasés, éventrés et reconstruits au nom de l’hygiène et pour faciliter la circulation. Les travaux – controversés – furent lancés, comme chacun sait, par le Baron Haussmann et se poursuivirent sous la Troisième République, nous laissant la capitale telle que nous la connaissons aujourd’hui : les rives de la Seine, les grands boulevards, les vastes jardins et les parcs, ainsi qu’un ensemble de monuments considérés alors comme de véritables nouveautés. C’est aussi l’époque où l’on construit le Métro, la Gare Saint-Lazare, le Pont de l’Europe, la Tour Eiffel, le Sacré Cœur. Plus loin dans les banlieues, les usines poussent comme des champignons et si Asnières garde pour un temps son aspect champêtre, Gennevilliers est déjà recouverte de fumée.

Les transformations que subit Paris pour devenir une ville attrayante font venir plusieurs générations de peintres qui s’y installent et saisissent dans leur palette l’atmosphère des lieux, le Paris du travail, le Paris des loisirs, le Paris des manifestations. On y trouve Manet, Pissarro, Renoir, Monet, Caillebotte, mais aussi des artistes de passage tous désireux d’étudier et de réussir dans la capitale.


JPEG - 194.7 ko
2. Albert Edelfelt (1854-1905)
Paris sous la neige, 1887
Huile sur toile - 46 x 37 cm
Helsinki, Ateneum Art Museum
Photo : Service de presse
Voir l'image dans sa page

L’une des plus grandes réussites de cette exposition est précisément d’avoir voulu montrer ces artistes auxquels le visiteur ne s’attend pas forcément et qui, bien souvent, offrent une vision différentes de Paris. Par exemple, La rue Lafayette (ill. 1) par Edvard Munch, des intérieurs de café par des espagnols tels que Santiago Rusiñol et Ramön…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Tivoli. Variations sur un paysage au XVIIIe siècle

Article suivant dans Expositions : Gauguin. Maker of Myth