Huit tableaux volés dans une église à Dieppe


Article mis à jour pour la dernière fois à 12 h 15 le 15 novembre. Vous pouvez continuer à nous envoyer des précisions sur ce vol, mais nous avons les photos de tous les tableaux volés, à l’exception d’une peinture façon icône, moderne et à notre avis sans intérêt artistique ou patrimonial.

9/11/17 - Vol d’œuvres d’art - Dieppe, église Saint-Jacques - Huit tableaux ont été volés dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 novembre dernier. D’après le journal InfoNormandie, les voleurs ont escaladé un échafaudage et fracturé une porte, avant de couper les tableaux au cutter et de les emporter, de manière apparemment « très soigneuse » selon le prêtre de la paroisse (voir le site Tendance Ouest). D’autres informations, enfin, ont été données par Paris-Normandie dans un article paru hier.


JPEG - 1.6 Mo
1. Augusta Lebaron (1804- ?)
Vierge des Naufragés (?)
ou Sainte Thècle (?)
Huile sur toile
Volée à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Merci à Yoann Legrand pour nous avoir
envoyé cette photo que nous avons pu
redresser et nous avoir suggéré l’iconographie
Voir l'image dans sa page
JPEG - 381.4 ko
1 bis. Augusta Lebaron (1804- ?)
Vierge des Naufragés (?)
ou Sainte Thècle (?)
Huile sur toile
Volée à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Autre photo envoyée par le père Geoffroy de la Tousche
curé de Saint-Jacques
Voir l'image dans sa page

JPEG - 316.7 ko
1 ter. Signature du tableau reproduit dans l’ill. 1
Photo : Yohann Legrand
Voir l'image dans sa page
JPEG - 360.3 ko
2. Jean-Guillaume Drouet (1764-1836)
Annonciation
Huile sur toile
Volée à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Photo envoyée par le père Geoffroy de la
Tousche, curé de Saint-Jacques
Voir l'image dans sa page

En revanche, aucun site n’a pour l’instant à notre connaissance publié de photographies des œuvres volées, ce qui est pourtant essentiel pour faire connaître largement à quoi elles ressemblent et rendre plus difficile leur revente. Il a été difficile de réunir des images de bonne qualité. Cela démontre à quel point il est essentiel que les objets conservés dans les églises ou les musées soient photographiés, et combien, finalement, cette précaution minimale est loin d’être généralisée. Nous y reviendrons.
Aucun de ces tableaux, d’ailleurs, n’étaient protégés au titre des monuments historiques, ce qui montre là encore que beaucoup de progrès sont à réaliser, et aucun ne se trouve dans les bases du ministère, très insuffisamment renseignées.


JPEG - 348.7 ko
3. Armand-Constant Mélicourt-Lefebvre (1810-1883)
Sainte Marie-Madeleine
Huile sur toileMeilleure photo que la suivante envoyée
par un lecteur de la Madeleine volée à
l’église Saint-Jacques de Dieppe
Voir l'image dans sa page
JPEG - 276.8 ko
4. Armand-Constant Mélicourt-Lefebvre (1810-1883)
Sainte Marie-Madeleine
Huile sur toile
Tableau volé à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Photo envoyée par un lecteur de La Tribune de l’Art
Voir l'image dans sa page

JPEG - 366.3 ko
5. Saint Vincent-de-Paul soignant un malade
Signé et daté « Anselma 1872 »
Volée à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Photo : Jean-Claude Martin
Voir l'image dans sa page
JPEG - 346.1 ko
5 bis. Signature du Saint Vincent de Paul (ill. 5)
Volé à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Photo : Jean-Claude Martin
Voir l'image dans sa page

JPEG - 242.8 ko
6. Armand-Constant Mélicourt-Lefebvre (1810-1883)
Saint Côme et saint Damien soignant une malade
Huile sur toile
Tableau volé à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Photo envoyée par un lecteur de La Tribune de l’Art
Voir l'image dans sa page

Nous lançons donc un appel aux lecteurs de La Tribune de l’Art qui pourraient fournir de meilleures photos des tableaux volés que celles-ci, et nous les remplacerons au fur et à mesure. Nous ne disposons pour l’instant que de cinq images, dont une est à peu près illisible. Nous essaierons d’améliorer cet inventaire dans les jours à venir grâce aux renseignements que nous pourrons récolter. Nous publions en revanche dès maintenant, car il est important d’agir le plus rapidement possible.


JPEG - 361.7 ko
7. Auguste Jugelet (1805-1874)
Ex-voto du naufrage de L’Automne
Huile sur toile
Photo envoyée par un lecteur d’un des
tableaux volés dans l’église Saint-Jacques de Dieppe
Voir l'image dans sa page
JPEG - 420.4 ko
7 bis. Auguste Jugelet (1805-1874)
Ex-voto du naufrage de L’Automne
Huile sur toile
Autre photo du tableau volé envoyé par
le père Geoffroy de la
Tousche, curé de Saint-Jacques
Voir l'image dans sa page

JPEG - 371.6 ko
7 ter. Détail du tableau volé de Jugelet
envoyé par le père Geoffroy de la
Tousche, curé de Saint-Jacques
Voir l'image dans sa page
JPEG - 338.1 ko
8. Autre photo du tableau Jugelet
envoyée par @UnHavrais via Twitter
Volée à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Voir l'image dans sa page

JPEG - 409.7 ko
9. Jean-Guillaume Drouet (1764-1836)
Christ en croix
Huile sur toile
Volé à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Photo transmise par Guy Turquer
président des Amys du Vieux Dieppe
Voir l'image dans sa page
JPEG - 430.2 ko
10. Jean-Guillaume Drouet (1764-1836)
Christ en croix (détail)
Huile sur toile
Volé à l’église Saint-Jacques de Dieppe
Photo transmise par Guy Turquer
président des Amys du Vieux Dieppe
Voir l'image dans sa page

Cette triste affaire nous inspire plusieurs réflexions :

- il ne suffit pas de photographier les œuvres, il est important aussi de les diffuser le plus largement possible, comme nous le faisons par exemple avec notre base Stella ; bien loin d’inciter aux vols d’œuvres dans les églises, la publication de leurs photos sur Internet les rend beaucoup moins intéressantes pour des voleurs car plus difficiles voire impossibles à revendre. Il est intéressant de constater qu’ici il s’agit de tableaux très méconnus et pratiquement pas étudiés.
- contrairement à ce que beaucoup pensent, la fermeture des églises n’est pas une solution. Des policiers spécialistes du vol des œuvres d’art nous ont confirmé que les églises fermées sont tout autant susceptibles d’être cambriolées, sinon davantage, et que parfois, la découverte du vol en est retardée. Non seulement ici le cambriolage a eu lieu de nuit, mais l’ouverture le lendemain a permis de s’en apercevoir rapidement.
- des précautions élémentaires devraient être prises : par exemple, la mise en place d’une vidéo surveillance n’est pas si onéreuse et devrait être généralisée dans les églises.
- il reste que les voleurs, tout professionnels et « soigneux » qu’ils soient, doivent surtout être passablement stupides. On comprend mal en effet quel peut être leur intérêt de voler de grandes toiles comme celles-ci qui, si elles sont importantes du point de vue patrimonial, n’ont en réalité pas beaucoup de valeur commerciale (trop grandes, pas de noms connus, des sujets peu vendeurs...).

Il faut espérer, quoi qu’il en soit, que ces tableaux puissent être rapidement retrouvés et qu’ils reprennent leur place dans cette église.

Mise à jour 10/11/17 : Grâce aux informations fournies par l’historien d’art Frédéric Siard, nous sommes en mesure d’en dire davantage sur trois tableaux volés peints par un artiste dieppois élève de Paul Delaroche, Armand-Constant Mélicourt-Lefebvre (1810-1883). Nous avons pour l’instant deux photos de ces tableaux, l’un étant la Madeleine que nous avons déjà publiée, l’autre un Saint Côme et saint Damien soignant une malade traité à la mode orientaliste. Selon Frédéric Siard, il s’agit de bons tableaux, même si cela n’est pas forcément visible en raison de l’état des tableaux et de la qualité des photos. Mélicourt-Lefebvre a été le professeur de Jacques-Émile Blanche et fut aussi le premier conservateur du musée de Dieppe.
Toujours selon Frédéric Siard, le tableau ill. 7 fut peint par l’artiste (nous en donnerons le nom dès que nous l’aurons) juste après le naufrage qu’il dépeint et qui fut assez célèbre en son temps. L’œuvre fut portée en procession par les marins jusqu’à l’église et le retable néo-gothique construit à cette occasion.
Enfin, l’ill. 1 serait d’Augusta Lebaron (1804- ?), également une artiste originaire de Dieppe.

Mise à jour 11/11/17 à 1 h 03 : Nous avons pu mettre une bonne photo du tableau qui s’avère effectivement une œuvre signée et datée d’Augusta Lebaron. Nous avons aussi précisé l’attribution du tableau représentant un naufrage (ill. 7) qui est une œuvre d’Auguste Jugelet, un élève de Théodore Gudin.

Mise à jour 11/11/17 à 19 h 45 : Nous avons ajouté des photos envoyées par le père Geoffroy de la Tousche, curé de Saint-Jacques.

Mise à jour 13/11/17 à 17 h 16 : Nous avons mis la photo en couleur du Saint Vincent-de-Paul et la signature (le tableau est dû à un certain Anselma dont nous ne savons rien) ; les photos nous ont été envoyées par Pierre Ickowicz, conservateur en chef du Musée de Dieppe.

Mise à jour 15/11/17 à 12 h 14 : Nous avons ajouté les photos du Christ en croix (ill. 8 et 9) qui nous manquait encore par Jean-Guillaume Drouet, un artiste dieppois, et nous avons précisé le nom de l’auteur de L’Annonciation, qui est ce même peintre.

La huitième œuvre volée est une peinture (?) moderne réalisée à la manière d’une icône qui nous paraît sans aucune valeur artistique. Cela rend encore plus curieuses les motivations des voleurs.
Le comité de sauvegarde Saint-Jacques et Saint-Rémi a diffusé une document reprenant toutes les œuvres volées (on y voit aussi l’icône) que nous mettons en lien ici.


Didier Rykner, jeudi 9 novembre 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Batailles autour des photographies d’œuvres du domaine public

Article suivant dans Brèves : Préemption d’une Marine d’Henry d’Arles par le Musée des Beaux-Arts de Marseille

Publicité Artcurial octobre 2017
Publicité Annonce Nobile novembre 2017
Publicité Tous mécènes !
Publicité Le Serbon novembre 2017