Giovan Francesco Rustici (1475-1554) Contenu abonnés


Auteur : Philippe Sénéchal

jpg-couverture_rustici-jpg Les éditions Arthéna, dont nous soulignons régulièrement l’œuvre d’utilité publique, ne publient en général que des ouvrages sur les artistes français. Si Giovanni Francesco Rustici, sculpteur florentin du Cinquecento, peut y bénéficier d’une monographie, c’est sans doute en raison de son séjour en France où il vint travailler pour François Ier en 1528 et où il demeura jusqu’à sa mort en 1554.
Ce catalogue permettra de découvrir un artiste de premier plan pourtant encore très méconnu dans notre pays et qui, même en Italie, n’a pas toujours été reconnu à sa juste valeur.

Il bénéficie aujourd’hui des recherches et de la connaissance très fine de la sculpture italienne du XVIe siècle de Philippe Sénéchal. Parmi les meilleurs passages de ce livre, on notera ainsi toutes les analyses d’œuvres et la manière dont l’auteur les replace dans le contexte artistique de l’époque, ainsi que les comparaisons avec ses contemporains. Les caractéristiques de l’art de Rustici, fortement inspiré par Donatello mais également par Léonard de Vinci et Michel-Ange avec lesquels il était ami, font également l’objet d’une exégèse limpide. Cette familiarité de l’auteur avec son sujet peut expliquer sans doute la principale faiblesse du livre, c’est-à-dire l’absence quasi-complète de justifications des nombreuses attributions d’œuvres dont l’autographie n’est prouvée ni par les sources ni par la provenance. Compte tenu du nombre très réduit de sculptures certaines de Rustici, il aurait été utile que chaque identification, nouvelle ou confirmant des attributions récentes, soit expliquée et, si possible, démontrée stylistiquement, ce qui n’est à peu près jamais le cas. On doit donc croire l’auteur sur parole lorsqu’il donne, par exemple, à Rustici, la paternité d’une médaille (cat. S. 24, Niccolòdi Pietro Boni) alors que l’on ne connaît aucun autre exemple comparable, ou d’un chandelier en bronze, là encore un unicum dans la production identifiée de l’artiste.

JPEG - 67 ko
1. Giovanni Francesco…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Le héros épique. Peinture d’histoire et politique artistique dans la France du XVIIe siècle

Article suivant dans Publications : Gentleman Princeteau : Chevaux et militaires