Francesc Torras Armengol 1832-1878 Contenu abonnés


Auteur : Francesc Fontbona

jpg-couverture_armengol-jpgCatalan travaillant à Madrid, essentiellement portraitiste et peintre religieux académique, Torras Armengol a été oublié pendant 130 ans, malgré le fait que ses œuvres soient conservées au Prado ou au musée de Barcelone (le fonds d’atelier appartient au musée de Terrassa). C’est dire tout l’intérêt de cette première monographie, riche de 160 illustrations. Dans le déroulement assez fade de la peinture d’histoire espagnole du XIXe siècle, Torras Armengol détonne par son style français (certaines toiles montrent cependant qu’il était sensible à la tradition de son pays, du Siècle d’or à Rosales et Marti Alsina). Ayant reçu une formation de sculpteur, il vint à Paris pour visiter l’Exposition Universelle de 1855, véritable rétrospective de la peinture de la première moitié du siècle, et…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Introduction à la haute école de l’art de la peinture

Article suivant dans Publications : Antoine Bourdelle (1861 – 1929) passeur de la modernité. Bucarest - Paris, une amitié franco-roumaine