Félix Vallotton. Critique d’art


Auteurs : Textes réunis par Rudolf Koella et Katia Poletti.

Le beau volume publié par la Fondation Félix Vallotton, en coédition avec l’Institut suisse pour l’étude de l’art (SIK-ISEA) et les éditions 5 Continents, est un de ces ouvrages qui viennent prendre place dans la bibliothèque de l’amateur ou de l’historien de l’art de la fin du XIXe siècle avec l’immédiat statut de « manuel ». En réunissant pour la première fois l’intégralité des textes critiques du peintre lausannois vivant à Paris, dans une édition scientifique et illustrée, les auteurs de ce travail, Katia Poletti, conservateur de la Fondation Vallotton, et Rudolf Koella, ancien directeur du Kunstmuseum de Winterthour et spécialiste du peintre, rendent un fier service, non seulement à Vallotton et à sa fortune actuelle et future, mais aussi à tous les chercheurs. Non que le corpus des textes critiques de l’artiste soit énorme : 23 critiques d’art dans la Gazette de Lausanne de 1890 à 1897 ; 2 autres critiques (La Revue blanche, La Grande revue) et deux pages de caricatures dans Le Rire ; 3 essais sur l’art ; 6 réponses à des enquêtes. Mais cet ensemble est en partie méconnu et ne disposait d’aucune édition exhaustive, rigoureuse, annotée, illustrée et accompagnée d’études poussées. Outre l’introduction générale des deux éditeurs quant à un Vallotton « artiste-critique », les deux riches études consacrées par Katia Poletti à Vallotton critique à la Gazette de Lauzanne (avec extraits de lettres) et à son regard sur ses contemporains, puis celui de Rudolf Koella dévolu au jugement de Vallotton sur ses prédécesseurs, chaque texte du peintre lui-même est non seulement annoté mais aussi introduit et remis dans son contexte (circonstances de la commande ou de la visite au Salon, autres écrits ou intérêts de l’artiste pour le sujet ou les peintres évoqués, contexte historique etc.). Cet appareil critique et documentaire poussé (augmenté d’une chronologie et d’une bibliographie) permet de tirer de chaque texte de Vallotton tout son suc : si l’on y ajoute plus de 150…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :




Tip A Friend  Envoyer par email
imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Deux ouvrages sur le mobilier XVIIIe

Article suivant dans Publications : Le Génie dans l’art. Anthologie des écrits esthétiques et critiques de Gabriel Séailles