Exposition Alfred Bellet du Poisat (1823-1883)


JPEG - 196.6 ko
Alfred Bellet du Poisat (1823–1883)
Vue du lac Léman
Huile sur toile
Musée de Bourgoin-Jallieu
Photo : Cailloux & cie
Voir l'image dans sa page

Le Musée de Bourgoin-Jallieu consacrera une grande exposition temporaire et une publication au peintre Alfred Bellet du Poisat (Bourgoin 1823 - Paris 1883) de début avril à fin août 2014. Le commissariat scientifique en est assuré par Jacques Beauffet, ancien conservateur au Musée d’art moderne de Saint-Étienne et par Brigitte Riboreau directeur du Musée de Bourgoin-Jallieu.

Alfred Bellet du Poisat est d’origine berjallienne. Né à Bourgoin le 6 octobre 1823, il a passé une grande partie de sa vie dans la ville et la région. Très attaché à ses racines et issu d’une famille aisée de notables de Bourgoin, il n’eut jamais de difficultés financières et s’investit beaucoup dans la vie de la communauté en occupant de nombreuses responsabilités. Venu à Paris pour faire son droit, il fréquenta l’École des beaux-arts en 1845 et les ateliers de Martin Drölling et Hippolyte Flandrin. Sa rencontre avec Delacroix fut décisive et il fut marqué par la fougue picturale de celui-ci. Il participa à des salons à partir de 1847 avec de grandes compositions historiques aujourd’hui dans les musées de beaux-arts de Lyon, Grenoble, Bourg-en-Bresse, Saint-Étienne... A partir de 1865, sans abandonner les sujets religieux et « historiques », il se consacra à la peinture de paysage et de marine dans lesquels outre ses qualités de coloriste, il développa sa sensibilité aux rendus atmosphériques.

Avec ses amis artistes, notamment Auguste Ravier dont la peinture et le style sont parfois proches dans l’esprit, mais également des collectionneurs tels Félix Thiollier, il entretint des relations privilégiées, partageant les mêmes conceptions artistiques. Ses qualités picturales furent reconnues très tôt notamment ses effets de palette et son sens de la coloration. Son style très personnel est marqué par des touches larges et franches parfois rudes, mais aussi plus douces. Le tracé de son dessin offre ainsi au regard une impression puissante, un ensemble fort et vibrant d’intensité qui fit l’unanimité des critiques de son époque. Cette peinture de paysage est prédominante dans le fonds d’atelier avec une certaine prédilection pour les représentations d’eau : lac, canal, étang, port… où le talent de l’artiste prend toute son ampleur.

Nous sommes à la recherche d’œuvres de Bellet du Poisat (peintures et dessins), écrits, correspondances…
Nous sollicitons toute personne possédant une ou plusieurs œuvres de ce peintre, de la correspondance ou des documents d’archives. Nous assurons de notre plus grande discrétion.
Vous pouvez nous contacter aux adresses suivantes :
briboreau@bourgoinjallieu.fr
jacques.beauffet@wanadoo.fr


La Tribune de l’Art, vendredi 8 novembre 2013





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Annonces de chercheurs : Exposition Gaston La Touche (1854-1913)

Article suivant dans Annonces de chercheurs : Amédée de La Patellière (1880-1932)