Contenu abonnés

Entretien avec Georges Franck, fondateur d’une galerie de dessins en ligne

Entretien avec Georges Franck fondateur de
Drawings-online, galerie en ligne de dessins anciens.

Vous dirigiez Artesepia il y a quelques années, une galerie de dessins anciens dans le Carré Rive Gauche, à Paris. Vous voilà de retour sur le marché des arts graphiques avec une galerie exclusivement sur internet. Pouvez-vous expliquer comme est né ce projet ?

Le confinement a fait sauter un plafond de verre. Le comportement des acheteurs a évolué. Certains clients qui refusaient d’acheter sur internet des œuvres qu’ils n’avaient pas vues, de leurs yeux vues, ont fini par franchir le pas. La crise sanitaire les a convaincus de participer à des enchères en ligne. Et ce, sans limites de prix ! Les maisons de ventes en effet, ont pu garder leur activité durant cette période difficile en développant des vacations sur internet qui ont rencontré un formidable succès. De nouveaux acheteurs sont apparus, d’autres ont consacré plus de moyens aux acquisitions d’œuvres d’art, n’ayant pas la possibilité de dépenser leur argent ailleurs. C’est le constat de cette évolution qui m’a décidé à créer Drawings-online en décembre 2020.


1. Jacopo Negretti dit Palma il giovane
(1548/1550-1628)
Sainte Lucie, saint Roch et saint Sébastien
Plume et encre brune, rehaussé de gouache blanche - 42 x 26 cm
Drawings-online
Photo : Drawings-online
Voir l´image dans sa page
2. Paolo de Matteis (1662-1728
L’Immaculée Conception
Plume et encre brune, lavis brun - 41,8 x 23 cm
Drawings-online
Photo : Drawings-online
Voir l´image dans sa page

Vous révolutionnez le métier en proposant un modèle à l’encontre du fonctionnement des galeries d’art traditionnelles qui cultivent la discrétion. Toutes les œuvres que vous vendez sont visibles sur votre site, avec leurs prix clairement affichés, ainsi que leur provenance. Vous précisez même les ventes aux enchères par lesquelles elles sont passées, donnant la possibilité à vos clients de vérifier facilement les prix antérieurs. Pourquoi ce choix ?

J’insiste sur un point : Drawings-online n’est pas une place de marché ni une maison de ventes aux enchères, qui permettrait à des vendeurs variés de proposer des œuvres hétérogènes. Il s’agit bien d’une galerie, avec un fil conducteur. Les dessins sont soigneusement sélectionnés, chacun d’eux fait l’objet d’une expertise et d’une documentation, chacun d’eux est aussi le reflet d’un choix et d’un goût. On met toujours quelque chose de soi dans une galerie.
Mais si l’on décide de vendre sur internet, il faut adopter les codes d’internet, et s’adapter aux attentes des acheteurs. Or la transparence et l’immédiateté font partie de ces attentes. Il est nécessaire que toutes les informations - prix, provenance, fiche technique ... - soient facilement accessibles. Un client, sur la toile, ne veut pas avoir à demander des renseignements. Le rapport aux acheteurs a changé. Vous ne pouvez pas, lorsque vous vendez des œuvres en ligne, ne pas préciser le prix, et vous contenter de signaler « Price on request ». Les gens trouveront cela suspect ou…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.