Entre cour et jardin. Marie-Caroline, duchesse de Berry Contenu abonnés


Sceaux, Musée de l’Île-de-France, du 23 avril au 23 juillet 2007.

JPEG - 42.8 ko
1. François Gérard (1770-1837)
La duchesse de Berry et
ses enfants, Louise-Marie-Thérèse
d’Artois et Henri-Charles-Ferdinand-
Dieudonné d’Artois,
duc de Bordeaux
, 1822
Huile sur toile – 275 x 181 cm
Versailles, musée national du château
Photo : RMN / Christian Jean / Jean Schormans
Voir l'image dans sa page

La Restauration, qui voit le retour des Bourbons, a mauvaise presse dans l’opinion publique et ses principaux protagonistes sont souvent décriés. Une personnalité échappe à cette vision critique : Marie Caroline, duchesse de Berry (1798-1870) a laissé, de son vivant jusqu’à nos jours, une empreinte marquante dans le cœur des français. Princesse de conte de fées, elle sut apporter sa fraîcheur et sa spontanéité à une cour vieillissante et à un régime agonisant.

Une scénographie réussie pour illustrer le séjour français (1816-1830) de la duchesse de Berry

Le musée de l’Île-de-France, implanté au cœur du domaine de Sceaux, consacre jusqu’au 23 juillet une exposition à cette personnalité de légende. Les nouvelles salles d’exposition, se trouvent, dès la grille d’entrée franchie, dans les anciennes écuries de Colbert, rénovées en 2006. Elles se composent de deux plateaux de quarante mètres de long et six mètres de large. La configuration des lieux, sorte de long couloir un peu étroit ne facilite pas la tâche, mais la disposition en « open space » permet avec quelque talent et les moyens appropriés de réaliser, comme ici, une belle scénographie. Michel Albertini a découpé l’espace en une succession de pièces intimes, chacune consacrée à un thème précis. La présentation est agrémentée d’un véritable travail sur la lumière qui parvient à recréer chaque fois des ambiances différentes.

JPEG - 75.3 ko
2. Louis Hersent (1777-1860)
Henri-Charles-Ferdinand-Marie Dieudonné
d’Artois, duc de Bordeaux et sa sœur
Louise-Marie-Thérèse d’Artois
, vers 1821
Huile sur toile - 148 x 110 cm
Versailles, musée national du château
Photo : RMN
Voir l'image dans sa page

L’exposition s’attache uniquement à la vie de Marie-Caroline entre son arrivée en France en 1816, pour épouser le duc de Berry, et son départ, après la chute de Charles X, en 1830. Le propos est à la fois chronologique, avec les grands événements de la vie de la princesse, géographique, avec le rappel des lieux où elle vécut et thématique avec une évocation des activités favorites de la princesse (chasse à courre, botanique, lancement de la station balnéaire de Dieppe, collectionnisme). La magie opère grâce au subtil mélange entre œuvres d’art de grande qualité, souvenirs personnels et éléments de décor, voire reconstitution du cadre de vie de la duchesse. L’osmose est particulièrement réussie dans la salle où figure le tableau de Louis Hersent (1777-1860)1 représentant ses enfants, Henri-Charles-Ferdinand-Marie-Dieudonné d’Artois, duc de Bordeaux, dans son berceau, et sa sœur, Louis-Marie-Thérèse d’Artois, juchée sur une chaise d’enfant et lui tenant la main (ill. 2). Auprès de cette composition sont…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Claude Monet

Article suivant dans Expositions : 1869 : Watteau, Chardin... entrent au Louvre. La Collection La Caze