Églises parisiennes en détresse : deux associations rappellent les chiffres


JPEG - 180.3 ko
Victor Baltard
Coupole de l’église Saint-Augustin
État en 2007
Photo : Didier Rykner

24/10/13 - Patrimoine - Paris - Deux associations, SOS Paris et l’Observatoire du Patrimoine Religieux, ont publié aujourd’hui, rebondissant sur l’inscription de deux églises sur la liste du patrimoine mondial en péril, un communiqué de presse intitulé « Cri d’alarme pour les églises de Paris » et donnant un certain nombre de chiffres qu’il nous paraît effectivement essentiel de rappeler.
D’une part, ils confirment, selon les chiffres fournis par Danièle Pourtaud1 elle-même que les budgets affectés à la restauration des églises, déjà très insuffisants, ont baissé entre la première mandature de Bertrand Delanoë et la seconde (15 millions par an, puis 10 millions par an).
En dix ans expliquent-ils, alors que le budget de la ville a augmenté de 59%, le budget alloué aux édifices religieux a diminué de 27% ! Mieux encore : la part de la restauration des édifices religieux dans le budget global a été diminué de plus de la moitié entre les deux mandats (de 0,3 à 0,14% !).

Les associations estiment qu’il faudrait 500 millions dans les quinze prochaines années pour sauver ce patrimoine. Elles ne donnent pas d’éléments précis de chiffrage mais, compte tenu de l’état de ce patrimoine, ce chiffre n’apparaît certainement pas exagéré. Ce montant est en réalité dérisoire par rapport au budget global, ou même dans l’absolu, puisqu’il représente 15 € par habitant et par an, ou 0,4% des 3613 € que la ville dépenserait annuellement pour chacun de ses habitants.
Elles rappellent également quelques chiffres de comparaison qui montrent que cet effort n’a rien d’impossible : la ville a dépensé au moins 110 millions d’euros pour construire le nouveau stade Jean Bouin (pour accueillir d’ailleurs très peu de matchs par an) et 85 millions d’euros pour la Gaîté Lyrique, dédiée à la culture numérique...

On attend toujours que la mairie de Paris s’exprime sur ce sujet. Mais les faits et les chiffres sont gênants...

English version


Didier Rykner, jeudi 24 octobre 2013


Notes

1Adjointe du maire chargée du patrimoine et des musées.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Des sculptures de la Renaissance exposées galerie Trebosc & Van Lelyveld

Article suivant dans Brèves : Une terre cuite de Godecharle pour le Louvre