Echange de meubles entre Versailles et l’Institut


JPEG - 172.1 ko
1. André-Charles Boulle (1642-1732)
Bureau plat, 1715
Marqueterie Boulle - 198 x 93 cm
Versailles, château
Dépôt au Musée Condé
Photo : Christian Milet

19/3/12 - Dépôts - Versailles, château et Chantilly, Musée Condé - L’Institut de France et Versailles viennent d’échanger deux meubles avec des dépôts croisés qui permettent à ces objets d’art de retrouver les châteaux pour lesquels ils avaient été commandés.

Le premier (ill. 1) est un bureau plat commandé vers 1715 à André-Charles Boulle par Louis-Henri de Bourbon, prince de Condé, qui l’installa en 1720 dans son bureau au château de Chantilly. Il s’agit de l’un des rares meubles dont on soit sûr de l’attribution à l’ébéniste.
Déplacé en 1740 dans un cabinet du Petit Château, il fut confisqué en 1793, récupéré par le Muséum avant d’être déposé à Versailles en 1834, où il était exposé dans la deuxième antichambre de la Dauphine.


JPEG - 139.7 ko
2. Jean-Baptiste Limonne
Table de bibliothèque, 1786
Acajou, bronze doré - 390 x 185 cm
Paris, Institut de France
En dépôt au château de Versailles
Photo : D. R.

Le second (ill. 2), dû à l’ébéniste Jean-Baptiste Limonne et livré en mars 1786, est une grande table réalisée pour Louis XVI afin de prendre place dans la bibliothèque dite des Combles (ou « bibliothèque haute »). Ce meuble, bien sûr, ne se trouvait pas de nos jours à Chantilly (sinon il n’aurait pu regagner Versailles en vertu du testament du duc d’Aumale) mais, probablement depuis 1795, dans la bibliothèque de l’Institut de France (auquel appartient le Musée Condé).
Cette table retrouvera à Versailles son emplacement d’origine, la « bibliothèque haute » toujours en attente de restauration1.

Cela faisait plusieurs années que le château de Versailles et sa Société des Amis demandaient à l’Institut la « restitution » de cette table de bibliothèque. La solution trouvée, un échange de dépôts qui ont vocation à être permanents, semble plutôt élégante.

English Version


Didier Rykner, lundi 19 mars 2012


Notes

120/3/12 : Nous n’avons pas visité récemment cette pièce, et le communiqué transmis par l’Institut de France (mais portant également le sigle de l’établissement public de Versailles) à propos de cet échange précisait que la pièce avait été récemment restaurée. Comme nous l’a écrit Julien Lacaze, que nous remercions, cette information est fausse. Si cette bibliothèque a grand besoin d’une restauration, celle-ci n’a pas encore été réalisée.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisition d’un buste de Jean-Jacques Rousseau de Houdon par la Liebieghaus de Francfort

Article suivant dans Brèves : Boston achète un chef-d’œuvre de Frans Francken II