Du bon usage des droits de réponse Contenu abonnés


Fait inédit pour La Tribune de l’Art – et sans doute dans l’histoire de la presse – nous avons reçu à quelques jours d’intervalles, et pour deux articles différents, une demande de droit de réponse du même interlocuteur. Nous avons pour règle de toujours publier ces droits de réponse, même, comme ici, lorsqu’ils ne sont pas faits dans la règle de l’art. Ceux-ci doivent en effet être envoyés par lettre recommandée avec accusé-réception, ils l’ont été par mail (et nous sommes sur ce point reconnaissant envers notre correspondant de ne pas avoir employé ce moyen, lourd et peu pratique) ; ils doivent être envoyés au directeur de la publication, le titre devant être indiqué dans le courrier : il ne l’a pas été, mais il nous était bien adressé directement, nous ne nous en formaliserons pas.…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Le degré zéro du débat

Article suivant dans Éditorial : Hidalgo lance une attaque simultanée sur sept places parisiennes