Don d’un ensemble de pendules au Musée des Arts décoratifs Contenu abonnés


JPEG - 100.2 ko
1. Adam Léchopié (?-av.1800)
Pendule à poser
De l’Étude et de la Philosophie, vers 1800
Bronze fondu, ciselé et doré, marbre griotte d’Italie,
cadran émaillé blanc - 56 x 66 x 14,55
Paris,
Musée des Arts décoratifs
Photo : Les Arts Décoratifs/Cyrille Bernard

1/4/16 - Acquisitions - Paris, Musée des Arts décoratifs - Le Musée des Arts décoratifs s’est enrichi d’un ensemble de 33 pendules couvrant une période chronologique allant de la fin du XVIIe siècle aux premières années du XIXe siècle grâce au don de Michel Leclercq, collectionneur passionné d’horlogerie. Entrées dans les collections fin 2014, elles sont exposées au sein du département des XVIIe-XVIIIe siècles depuis le début du mois de mars. Elles inaugurent une nouvelle salle intitulée « Un cabinet d’amateur » dédiée au thème du collectionneur. Si cette salle avant son réaménagement évoquait déjà l’esprit d’un tel cabinet - aux murs étaient exposées des esquisses peintes du XVIIIe siècle pour des décors intérieurs et sur la commode et la console, conservées dans le nouvel aménagement, des groupes en bronze patinés des XVIIe et XVIIIe siècles – la nouvelle muséographie permet de pérenniser cette destination. Ainsi les fiches volantes pour chacun des quatre murs sont très précises tandis que le texte introductif à l’entrée de la salle, assez général sur la notion de collection, laisse le champ libre aux futures présentations. Comme nous l’a expliqué Anne Forray-Carlier, conservatrice en chef du département, l’idée est d’y exposer tour à tour, tous les deux ans environ, différents ensembles d’œuvres issus de dons et de legs et de rendre ainsi hommage aux collectionneurs à l’origine de l’essentiel des collections du musée depuis sa création. Les pendules sont présentées sur des socles fixés aux murs ou posés au sol, directement accrochées aux murs ou posées sur une console et une commode du début du XVIIIe siècle. Les parois et les socles sont peints d’un même vert amande parfaitement approprié et…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Réouverture du Musée de Pont-Aven après agrandissement

Article suivant dans Brèves : Boutet de Monvel à l’encan