Disparition de Bernard Dorival le 11 décembre 2003 Contenu abonnés


19/12/03 - Disparition - Bernard Dorival est décédé le 11 décembre 2003 à l’âge de quatre-vingt-neuf ans. Trois jours avant Daniel Arasse (voir brève du 15/12/03), c’est donc un autre grand historien de l’art français qui disparaît.
Spécialiste de l’art contemporain (il défendit des artistes tels que Bazaine, Pignon, Estève ou Manessier), il fut conservateur en chef au Musée National d’Art Moderne dans les années 1960 avant de se tourner vers l’enseignement à l’Ecole du Louvre et à l’Université de Paris-Sorbonne.
Malgré sa spécialisation dans l’art du XXe siècle, il s’intéressa à un grand peintre français du XVIIe, Philippe de Champaigne, dont il écrivit le catalogue raisonné : Philippe de Champaigne (1602-1674), Paris, 1976, édition Léonce Laget. A cet ouvrage s’ajouta un supplément…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un tableau d’Anthoni Sallarts nouvellement déposé et exposé au Musée du Louvre

Article suivant dans Brèves : Le Sterling and Clark Institute de Williamstown achète trente dessins anciens de la collection de John et Alice Steiner