Contenu abonnés

Deux vitraux de Saint-Denis revendiqués par le ministère de la Culture

2 2 commentaires

Demain mercredi 27 janvier devaient passer chez Pierre Bergé & Associés deux fragments de vitraux provenant de la basilique de Saint-Denis. Bien qu’ils soient montés ensemble (ill. 1), ils faisaient partie à l’origine de deux verrières différentes.


1. France, vers 1140/44 et vers 1150
Deux moines veillant le corps de saint Benoît et L’Adoration des Mages
Vitraux - 44,4 x 31,3 cm et 44,7 x 27,9 cm
Retirés de la vente Pierre Bergé et Associés du 27/1/21
à la demande du ministère de la Culture
Photo : Pierre Bergé & Associés
Voir l´image dans sa page

L’un de ces vitraux, représentant Deux moines veillant le corps de saint Benoît (ill. 2), provient d’une verrière consacrée à la Vie de saint Benoît de Nurcie, et datant vers 1140/44. Le second, figurant Les Rois Mages (ill. 3), est situé légèrement plus tard, vers 1150, et se trouvait à l’origine dans un vitrail consacré à L’Enfance du Christ. Tous deux appartiennent donc aux tout débuts de l’art du vitrail français, et sont d’une qualité et dans un état de conservation remarquables. Ils étaient inédits jusqu’à leur réapparition récente, pour cette vente, provenant d’une fenêtre où ils étaient remontés dans « une maison du sud de la France ».


2. France, vers 1140/44
Deux moines veillant le corps de saint Benoît
Vitrail - 44,4 x 31,3 cm
Retiré de la vente Pierre Bergé et Associés du 27/1/21 à la demande du ministère de la Culture
Photo : Pierre Bergé & Associés
Voir l´image dans sa page
3. France, vers 1150
L’Adoration des Mages
Vitrail - 44,7 x 27,9 cm
Retiré de la vente Pierre Bergé et Associés du 27/1/21 à la demande du ministère de la Culture
Photo : Pierre Bergé & Associés
Voir l´image dans sa page

Ces vitraux ne seront pas mis aux enchères demain, la maison de vente ayant dû les retirer de la vacation après avoir reçu de la direction générale des patrimoines et de l’architecture un courrier recommandé avec A. R. signé de Jean-Michel Loyer-Hascoët,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.