Deux sculptures récemment acquises par le Getty


JPEG - 45.4 ko
1. Pietro Tacca (1577-1640)
L’Antinoüs du Belvédère, vers 1630
Bronze - H. 65 cm
Los Angeles, The J. Paul Getty Museum
Photo : The J. Paul Getty Museum

28/7/14 - Acquisitions - Los Angeles, The J. Paul Getty Museum - Le Getty a acquis récemment, lors d’une transaction privée par l’intermédiaire de Sotheby’s, un petit bronze de Pietro Tacca représentant l’Antinoüs du Belvédère (ill. 1). Cette statue en marbre, découverte à Rome au début du XVIe siècle, et depuis identifiée comme un Hermès, fut l’un des antiques les plus copiés par les sculpteurs, du XVIe au XVIIIe siècle, dans toutes les tailles. Primatice en fit une fonte en bronze pour François Ier ; Versailles montre au moins trois Antinoüs du Belvédère, l’un en marbre par Pierre Ier Legros pour le parc où se trouve également un autre exemplaire sculpté par un certain Lacroix, tandis qu’un troisième, en bronze cette fois, fondu par les frères Keller, se trouve sur la façade donnant sur les jardins.
Les petits bronzes représentant cette œuvre sont également très nombreux (un des plus connus étant par François Duquesnoy). Celui de Pietro Tacca a une provenance très prestigieuse puisqu’il a fait partie des 34 bronzes acquis par Louis XIV de la collection Hesselin. Il s’agit donc d’un des bronzes de la Couronne comme en témoigne le numéro (N. 4) gravé sur sa cheville droite1.

La seconde sculpture acquise par le Getty, auprès de Daniel Katz à Londres, est un marbre de Rodin représentant Le Christ et Marie-Madeleine, commandé par l’industriel autrichien Karl Wittgenstein. Il s’agit d’un sujet rare pour l’artiste, et au fond assez peu religieux tant cette représentation de la Madeleine nue, enserrant lascivement le corps du Christ mort, est ambiguë. Le sculpteur lui-même, s’il lui donna ce titre, l’appelait aussi Le Génie et la Pitié ou Prométhée et une Océanide. Rodin confia le bloc de marbre à son praticien Victor Peter qui en réalisa la taille. Une seule autre version, en marbre, existe, commandée par August Thyssen et aujourd’hui dans la collection Carmen Thyssen-Bornemisza à Madrid.


JPEG - 92.7 ko
2. Auguste Rodin (1840-1917)
Le Christ et Marie-Madeleine, 1908
Marbre - 109,2 x 85,1 x 78,8 cm
Los Angels, The J. Paul Getty Museum
Photo : The J. Paul Getty Museum
JPEG - 49.7 ko
3. Auguste Rodin (1840-1917)
Sphinx, vers 1898-1900
Aquarelle et crayon - 48,3 x 41,9 cm
Los Angeles, The J. Paul Getty Museum
Photo : The J. Paul Getty Museum

Cette sculpture, qui montre une forte influence de Michel-Ange, est la première à entrer dans les collections du Getty qui ne conservait jusqu’à aujourd’hui qu’une aquarelle, Sphinx, acquise en 2008. Nous la reproduisons ici (ill. 3) car nous n’en avions pas parlé en son temps.


Didier Rykner, lundi 28 juillet 2014


Notes

1Il fut montré au Louvre en 1999 dans l’exposition Les bronzes de la Couronne.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un historique intéressant pour la « pergola » des Champs-Élysées

Article suivant dans Brèves : Le Fitzwilliam Museum lance une souscription pour l’achat d’une Vierge de Pedro de Mena