Deux hôtels particuliers historiques vendus par la ville de Dijon Contenu abonnés


17/11/08 – Patrimoine – Dijon – La ville de Dijon s’apprête à vendre deux des plus importants hôtels particuliers de la ville. L’acheteur serait trouvé.

Le premier, l’hôtel Aubriot (ill. 1), a été légué à Dijon en 1926. Malgré ses évidentes qualités architecturales, visibles d’un simple coup d’œil, et de son ancienneté (il possède notamment une cave voûtée du XIIIe siècle), ce bâtiment ne bénéficie d’aucune protection au titre des Monuments Historiques en dehors de celle du secteur sauvegardé. Il abritait jadis le Musée Perrin de Puycousin, aujourd’hui situé rue Sainte-Anne sous le nom de Musée de la Vie Bourguignonne.
On imagine ce qui pourrait advenir d’un tel monument, non protégé, dans l’hypothèse, par exemple, d’une transformation en appartements (ce qui semble envisagé si…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux tableaux de Giovanni Battista Lama acquis par le Musée des Beaux-Arts d’Agen

Article suivant dans Brèves : Retour de l’art décoratif des années 30 au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris