Deux bronzes attribués à Michel-Ange par le Fitzwilliam Museum Contenu abonnés


2/2/15 – Attribution – Cambridge, Fitzwilliam Museum – Nous sommes toujours extrêmement prudent lorsque de nouvelles attributions à des phares de l’histoire de l’art sont révélées au public, et encore davantage lorsqu’il s’agit d’un artiste quasiment mythique comme peut l’être Michel-Ange. Ces dernières années, de nombreuses nouvelles attributions, parfois validées par des musées, comme le Crucifix acheté par l’État italien et exposé au Bargello (voir la brève du 22/12/09), ou le Cupidon retrouvé dans les locaux des services culturels de l’Ambassade de France, à New York (voir la brève du 16/6/09) et montré au Louvre (sans certitude cependant sur le nom de l’auteur) ont été révélées au public, sans qu’aucune de ces œuvres ne soit de paternité certaine (il est plutôt à peu près sûr…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un portrait de femme par Adèle Romany rejoint son pendant à Boston

Article suivant dans Brèves : Succès de la souscription du Louvre pour l’achat de la table de Teschen