Deux aiguières de Soldani Benzi réapparaissent à l’hôtel Drouot Contenu abonnés


JPEG - 96.6 ko
1. Massimiliano Soldani Benzi (1656-1740)
Projets d’aiguières, vers 1695
Terre cuite - 73 x 42 cm
Vente Hôtel Drouot 16/4/14
Photo : Blanchet et Associés

11/4/14 - Marché de l’art - Paris - Hier mercredi 16 avril passaient en vente à l’Hôtel Drouot deux vases en terre cuite (ill. 1), richement décoré de sculptures, présentés comme « travail allemand, vers 1800 ». Il s’agissait bien de « projets d’aiguières » comme le notait le catalogue. Celui-ci ne se trompait cependant que d’environ 100 ans et de pays, puisqu’il s’agissait en réalité de deux œuvres de Massimiliano Soldani Benzi, le sculpteur florentin des Médicis, l’un des artistes dont les bronzes sont les plus réputés, né en 1656 et mort en 1740. L’estimation était non moins fantaisiste puisqu’elle était de 3000/5000 € et…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Libourne lance une souscription pour une esquisse de Princeteau

Article suivant dans Brèves : Hennequin et Puvis de Chavannes : deux acquisitions pour Lyon