Destruction de l’Hôtel Reichenbach


JPEG - 79 ko
Hôtel Reichenbach en cours de démolition
4 juin 2009
Photo : Didier Rykner

4/6/09– Patrimoine – Paris – C’est presque fait. L’Hôtel Reichenbach dans le XVIe arrondissement, fleuron de l’Art Déco dû à l’architecte Jean-Charles Moreux, dont une partie du mobilier est conservée au Musée des Arts Décoratifs, est en cours de destruction (ill.). Le permis de démolir avait été accordé le 10 février dernier (voir l’article).

Malgré l’intervention de la Commission du Vieux Paris et plusieurs articles de presse qui avaient dénoncé cet acte de vandalisme, malgré l’action tardive et insuffisante d’une association de défense du patrimoine qui n’avait lancé qu’un recours gracieux, non suspensif, le Ministère de la Culture n’a pas levé le petit doigt pour le sauver. Il disposait pourtant de tout l’arsenal législatif nécessaire. Peut-on réellement blâmer l’Ambassade d’Arabie Saoudite, propriétaire du bâtiment, de le détruire alors que ceux qui sont normalement en charge de protéger le patrimoine en France s’en désintéressent ? A moins qu’ils n’aient rien fait, justement, parce qu’il ne faut pas fâcher ce pays. Quoi qu’il en soit, Christine Albanel porte une lourde responsabilité dans ce scandale. Rappelons qu’elle avait menacé de démissionner si la loi HADOPI n’était pas votée par le Parlement. On voit où vont ses priorités.

English version


Didier Rykner, vendredi 5 juin 2009





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Premières acquisitions du Louvre-Abou Dhabi

Article suivant dans Brèves : Un fragment du tombeau de Charles V acquis par le Louvre