Dessiner pour créer. Feuilles françaises des XVIe et XVIIe siècles du musée des Beaux-Arts de Rennes


Guillaume Kazerouni publie des catalogues plus vite que nous n’écrivons des articles… Alors que nous parlons également ici de l’exposition sur l’Apostolado de Ribera dont il est le co-commissaire et co-auteur du catalogue, nous revenons ici sur une exposition qui est hélas terminée mais qui a donné lieu à la parution d’un catalogue exhaustif des dessins français des XVIIe et XVIIIe siècles du Musée des Beaux-Arts de Rennes.

Même si ce fonds est moins connu que celui des dessins italiens, la plupart des feuilles avaient déjà été publiées. Le nombre de découvertes est donc forcément plus restreint que cela n’était le cas, par exemple, pour Grenoble, étudié également par le même auteur (voir notre article). Cela ne signifie pas pour autant l’absence de nouveautés. C’est ainsi que plusieurs acquisitions récentes provenant essentiellement de la collection Roswitha et Jean de La Motte de Broöns acquise en 1998, sont publiées ici pour la première fois. On peut citer une figure de L’Amérique attribuée à Michel Dorigny (ill. 1), La Visitation, entrée comme Louis de Boullogne mais rendue ici à l’entourage de Nicolas Mignard, ou une Adoration des Mages d’Antoine Coypel, jamais reproduite.
Signalons aussi un très beau dessin d’Israël Silvestre (ill. 2), entré au musée en 1794 et manifestement jamais publié et deux feuilles (Claude Simpol et Nicolas Loir) dont on ne peut pas dire qu’elles soient réellement inédites puisqu’elles ont été reproduites ici même à l’occasion de leur récente acquisition (voir la brève du 4/6/13).


JPEG - 153.4 ko
1. Attribué à Michel Dorigny (1617-1665)
L’Amérique
Pierre noire et rehauts de craie blanche - 19,3 x 24,8 cm
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : Jean-Manuel Salingue/MBA de Rennes
JPEG - 164 ko
2. Israël Silvestre (1621-1691)
Vue d’un ensemble conventuel et du chevet d’une église
Plume et encre noire et brune - 24,1 x 38,7 cm
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : Jean-Manuel Salingue/MBA de Rennes

L’exposition ne présentait pas l’intégralité du fonds mais le catalogue le répertorie entièrement, ajoutant en annexe un inventaire où toutes les feuilles sont illustrées (la taille de l’image, quoique réduite, reste lisible) et bénéficient d’une notice technique et parfois d’un court commentaire. Certains de ces dessins auraient parfaitement pu être montrés, même si leur attribution reste parfois inconnue, ou hypothétique, comme un Apollon attribué à Antoine Coypel ou des œuvres de l’entourage de Charles Le Brun, ainsi que de nombreux anonymes qui ne le resteront peut-être pas toujours.
Guillaume Kazerouni aime bien publier de nouvelles œuvres dans les illustrations de comparaison. Il profite donc de la notice de La Présentation de la Vierge au temple de Lubin Baugin, entrée dans les collections du musée en 1998 (l’un des rares dessins retrouvés de cet artiste), pour lui attribuer, avec vraisemblance, une Assomption de la Vierge (ill. 3) dont la localisation est inconnue.


JPEG - 216.5 ko
3. Lubin Baugin (1610-1663)
L’Assomption de la Vierge
Pierre noire, plume, encre brune, rehauts de
gouache blanche - 14,5 x 22,9 cm
Localisation actuelle inconnue (vente Sotheby’s New York,
21 janvier 2003 comme Guido Reni, n° 168)
Photo : Sotheby’s
JPEG - 105.4 ko
4. Noël Coypel (1628-1707)
Martyre d’un saint
Plume, encre brune, lavis brun, rehauts de
gouache blanche - 30,7 x 21,8 cm
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : Jean-Manuel Salingue/MBA de Rennes

Plusieurs feuilles de cet inventaire appartiennent au fonds d’atelier de Louis Elle le jeune provenant de la collection Robien, dont les plus beaux dessins étaient exposés et forment un chapitre du catalogue. L’autre dessinateur français le mieux représenté à Rennes est Noël Coypel, largement grâce à la collection La Motte de Broöns. On reproduira ici le Martyre d’un saint (ill. 4) et une Étude de femme montant une marche (ill. 5).
Parmi les œuvres les plus importantes (et bien connues), on peut retenir une rare feuille caravagesque attribuée à Jean Le Clerc, Le Souper galant, l’Étude pour Milon de Crotone de Pierre Puget (ill. 6) ou quatre Simon Vouet dont deux rares études d’ensemble, mises au carreau.


JPEG - 81.6 ko
5. NNoël Coypel (1628-1707)
Étude de femme montant une marche
Sanguine, rehauts de craie blanche - 35,9 x 24,9 cm
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : Jean-Manuel Salingue/MBA de Rennes
JPEG - 79.6 ko
6. Pierre Puget (1620-1694)
Étude pour le Milon de Crotone
Pinceau et lavis brun sur esquisse à la
pierre noire - 43,8 x 30,6 cm
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : Jean-Manuel Salingue/MBA de Rennes

Malgré la variété et la grande qualité de son fonds, Rennes ne conserve cependant pas de dessins de Nicolas Poussin, de Claude Lorrain ou même de Philippe de Champaigne. Ces manques sont largement compensés par la présence d’un grand nombre de dessins rares et par la qualité des dessins du XVIe siècle, beaucoup de ceux-ci étant d’ailleurs dus à des artistes dont on ne connaît que peu d’œuvres. C’est le cas de Charles Carmoy (ill. 7), de Pierre Eskrich ou de Baptiste Pellerin, ce dernier venant d’être remis à l’honneur par un ouvrage récemment paru. Toutes ces feuilles restent prudemment « attribuées à ».
Pour le XVIIe siècle, on citera le seul dessin connu (ill. 8) de Marie Métezeau, fille de l’architecte Clément Métezeau et élève de Virginia Vezzi, l’épouse de Vouet, dont elle copie un portrait féminin ; une Nativité de Pierre ou Nicolas Rabon ; une très belle allégorie, Le Triomphe de l’Église de Simon Guillebault ; deux feuilles d’Alexandre Ubelesqui ou encore le Portrait d’un magistrat assis entouré de ses enfants par Jean Tortebat.


JPEG - 177.5 ko
7. Attribué à Charles Carmoy (actif vers 1540-1550)
La Chasse de Diane
Plume, encre grise, lavis gris, rehauts de
gouache blanche - 39,8 x 56,3 cm
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : Jean-Manuel Salingue/MBA de Rennes
JPEG - 96 ko
8. Marie Métezeau (vers 1625 ?-1670)
Portrait de femme
Pierre noire et rehauts de craie blanche - 31,5 x 20,5 cm
Rennes, Musée des Beaux-Arts
Photo : Jean-Manuel Salingue/MBA de Rennes

Très bien édité par Snoeck et bénéficiant d’excellentes reproductions, ce catalogue témoigne, une fois de plus, du travail extraordinaire que mène depuis à peine plus de deux ans Anne Dary à la tête du Musée des Beaux-Arts de Rennes. Avec des acquisitions importantes et des expositions qui ne le sont pas moins, en attendant un nouvel accrochage à venir des collections, celui-ci rejoint ainsi les établissements de province les plus dynamiques.


Guillaume Kazerouni, assisté de Benoît Ollier, Dessiner pour créer, Snoeck, 2014, 348 p., 35 €. ISBN : 9789461611543.
Acheter ce livre


Didier Rykner, mardi 18 novembre 2014





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : Les écrits de Jacques Thuillier, tomes 1 et 2

Article suivant dans Publications : Dictionnaire de la critique d’art à Paris 1890-1969