Des travaux sur les musées parisiens


JPEG - 367.2 ko
La cour d’honneur du Musée Carnavalet restaurée
Photo : Didier Rykner

15/9/15 - Travaux et restaurations - Musées parisiens - Une chose est certaine : la Mairie de Paris sait communiquer, avec des chiffres qui frappent. 100 millions d’euros pour les musées parisiens, c’était le thème de la conférence de presse organisée aujourd’hui au Musée Carnavalet. Certes, en grattant un peu, on s’apercevait que la ville ne met que 87 millions, le reste devant être financé par du mécénat ou la participation de l’État. Certes, ce chiffre concerne la mandature entière, soit six ans. Certes, sur ces 87 millions, la moitié exactement a déjà fait l’objet d’une annonce puisqu’il s’agit des travaux qui devenaient indispensables sur le Musée Carnavalet. Certes, le budget du premier mandat de Bertrand Delanoë se montait aux environs de 180 millions – nous n’avons pas pu avoir le chiffre pour le second. Mais enfin, 100 millions, ou plutôt 87, c’est mieux que rien.

La Mairie de Paris organisait donc ce matin (en même temps que la ministre présentait les journées du patrimoine – voir l’article -, ce qui ne facilitait pas la vie des journalistes) une conférence de presse pour annoncer ce « plan musées » et pour faire admirer la première restauration terminée au Musée Carnavalet, celle de la cour d’honneur et de ses sculptures en relief des XVIe et XVIIe siècles, les premières attribuées à Jean Goujon et les secondes par Gerard van Obstal et un sculpteur non identifié. Il s’agissait de nettoyer les façades par micro gommage, de remplacer les quelques pierres trop altérées, de remplacer les rares éléments des reliefs ayant disparu, de refaire les peintures des menuiseries… soit un ravalement, mais un ravalement, il faut le dire, soigneusement réalisé et dont le résultat est très satisfaisant (l’architecte en chef maître d’œuvre des travaux est Christiane Schmuckle-Mollard). Il faut espérer que le reste du musée sera restauré aussi bien, sachant qu’un appel d’offre est actuellement lancé. Souhaitons également que contrairement à des rumeurs qui circulent (la décision nous a-t-on dit n’est pas encore prise) le musée ne fermera jamais entièrement. On sait quand un musée ferme, on ne sait jamais quand il rouvre. La disposition du Musée Carnavalet (réunion de deux hôtels particuliers) rend tout à fait possible un phasage des travaux permettant de le maintenir ouvert en partie1.

Quels sont les principaux chantiers prévus dans les autres musées ?

- aménagement d’une nouvelle sortie des Catacombes et amélioration de l’entrée,
- installation du Musée du Général Leclerc de Hautecloque et de la Libération de Paris – Musée Jean Moulin ans le pavillon Ledoux ouest de la place Denfert-Rochereau,
- modernisation du Musée d’Art Moderne,
- réaménagement partiel de la Maison de Victor Hugo,
- rénovation des façades et des toitures de Hauteville House, maison de Victor Hugo à Guernesey,
- création de salles d’exposition permanente au Palais Galliéra (dans ses sous-sols),
- rénovation du bâtiment le plus ancien et modernisation du Musée Bourdelle,
- amélioration du parcours des collections permanentes au Petit Palais.

On peut juste souhaiter – et nous serons particulièrement vigilant à ce sujet – que tous ces projets qui concernent aussi des monuments historiques soient menés dans le respect le plus strict de leur architecture. Nous avouons être un peu inquiet d’un autre chantier annoncé, celui de la mise en accessibilité de la Maison de Balzac par la création d’un ascenseur. L’intention est louable, mais cela ne doit pas aboutir à dénaturer profondément cette maison, qui est classée. Nous examinons aussi de près un autre projet en cours (pas cité lors de la conférence de presse) et qui nous semble préoccupant : l’installation d’une climatisation dans les ateliers d’Ary Scheffer au Musée de la Vie Romantique. Nous y reviendrons sans doute bientôt.


Didier Rykner, mardi 15 septembre 2015


Notes

1Ceci dit, remarquons une fois de plus que ce musée est presque toujours en grande partie fermé. Delphine Lévy, de Paris-Musées, nous a assuré que cela serait réglé. On y croira le jour où on le verra.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Olivia Voisin nommée directrice des musées d’Orléans

Article suivant dans Brèves : Une exposition de préfiguration de la Chancellerie d’Orléans