Des nouvelles de Saint-Donatien de Nantes après l’incendie


JPEG - 190.5 ko
1. L’incendie de la basilique Saint-Donatien
à Nantes le 15 juin 2015
Photo : Élodie Stella

18/6/15 - Patrimoine - Nantes, Église Saint-Donatien - L’incendie qui a frappé il y a trois jours, le lundi 15 juin, la basilique Saint-Donatien et Saint-Gratien de Nantes (ill. 1) nous donne l’occasion de parler de cette église non protégée monument historique qui, pourtant, mériterait une inscription. Lorsque nous n’avons pas d’éléments concrets fiables, nous préférons ne pas parler à chaud - si l’on peut dire - des incendies survenant dans les monuments, tous les médias donnant l’information sans que nous puissions (sauf lorsque nous nous rendons sur place immédiatement, comme pour l’hôtel Lambert), apporter d’informations neuves et vérifiées. En revanche, nous y revenons en général quelques jours après pour établir un bilan patrimonial.
L’église, construite à la fin du XIXe siècle, n’est certes pas un chef-d’œuvre, mais reste tout de même un intéressant bâtiment néogothique. Nous n’avons pu voir que l’extérieur (l’intérieur est évidemment interdit d’autant que la stabilité des voutes, qui sont restées en place malgré l’incendie, n’est pas assurée).


JPEG - 393.3 ko
2. Joseph Vallet
Autel de la chapelle de la Vierge
(avant l’incendie)
Nantes, Basilique Saint-Donatien
Photo : Laurent Delpire - CAOA Loire-Atlantique
JPEG - 198.7 ko
3. Alexis Douillard (1835-1905)
Le vœu du 19 janvier 1871 par Monseigneur
Fournier, évêque de Nantes
, 1882
Huile sur toile marouflée
Nantes, Basilique Saint-Donatien
Photo : Laurent Delpire - CAOA Loire-Atlantique

Nous avons interrogé Clémentine Mathurin, conservatrice des monuments historiques à la DRAC et Laurent Delpire, CAOA de Loire-Atlantique, que nous remercions. Ils nous ont fourni des informations sur les œuvres d’art contenues dans l’église. Seule de l’orfèvrerie, des XVIIIe et XIXe siècles, est protégée monument historique (huit objets en tout) mais celle-ci était conservée dans la sacristie, bâtiment accolé à la basilique, qui n’a pas été touché par l’incendie.


JPEG - 316.8 ko
4. La basilique Saint-Donatien de Nantes
après l’incendie
Photo : Didier Rykner
JPEG - 329.3 ko
5. La basilique Saint-Donatien de Nantes
après l’incendie
Photo : Didier Rykner

JPEG - 106.7 ko
6. Façade de la basilique
Saint-Donatien de Nantes
après l’incendie
Photo : Didier Rykner

Dans la basilique elle-même, il y a eu relativement peu de dégâts, les voutes ne s’étant pas effondrées. La nef a reçu relativement peu d’eau et les objets mobiliers (sculptures, autels - ill. 2, etc.) semblent intacts, comme les vitraux. Notons que l’église conserve au moins trois peintures, également épargnées. Une - la plus intéressante - est datée de 1883 par Alexis Douillard (ill. 3), peintre essentiellement religieux d’origine nantaise : Consécration du Diocèse de Nantes au Sacré-Cœur par Mgr Fournier1, deux autres datent du XXe siècle et sont dues au peintre également nantais Pierre Baudrier L’Adoration du Rosaire et un Christ en croix (toile marouflée).
L’église elle-même, vue de l’extérieur n’a souffert que de sa toiture, presque entièrement disparue mais les murs extérieurs et la façade ne semblent pas touchés (ill. 4 à 6). Bref, à moins que les voutes ne s’effondrent, les dégâts sont moins importants que ce que l’on pouvait craindre, vu la force de l’incendie. Il reste que celui-ci oblige une fois de plus à s’interroger sur les précautions prises - ou plutôt qui ne sont pas prises - lors des travaux sur de tels monuments. Nantes en a particulièrement souffert puisqu’en 1972 la couverture de la cathédrale était partie en fumée, exactement dans les mêmes circonstances : des travaux de soudures. Et les voûtes s’étaient effondrées.


Didier Rykner, jeudi 18 juin 2015


Notes

1Il semble (voir ici) qu’une autre peinture de Douillard ait été également conservée dans l’église, de la même date : Mort du premier-né mais nous ne savons pas si elle y était toujours.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Restauration du passage Pommeraye à Nantes

Article suivant dans Brèves : Un tableau de Robert-Fleury acquis par le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme