Des esquisses du Petit Palais pour la première fois exposées


23/11/17 - Accrochage - Paris, Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris - Le Musée du Petit Palais conserve un intéressant ensemble d’icônes qui lui ont été offertes par le collectionneur Roger Cabal. Celles-ci étaient exposées au rez-de-chaussée du bâtiment, dans un long couloir. Gagnant sur un espace technique, le directeur du musée, Christophe Leribault, a pu grâce à un mécénat de la Fondation Sisley-d’Ornano, aménager une toute nouvelle salle où seront désormais présentées les œuvres dédiée à l’art des Chrétiens d’Orient. Outre les icônes, le musée conserve des ivoires et peut désormais exposer également une croix de procession éthiopienne du XVIIIe siècle sortie des réserves et provenant du legs Dutuit (ill. 1).


JPEG - 351.3 ko
1. Gondar, Éthiopie, entre 1721 et 1730
Croix de l’Empereur Bakaffa
Argent
Paris, Petit Palais
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 379.3 ko
3. Franghias Kavertzas (actif de 1615 à 1647-1648)
En toi se réjouit toute la création
Paris, Petit Palais
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

La muséographie distingue clairement les icônes les plus importantes (par leur ancienneté et leur beauté), qui bénéficient de vitrines isolées, de celles utilisées couramment et d’un intérêt artistique moindre dont la présentation est plus dense. Parmi les premières, nous reproduisons par exemple une icône crétoise par Franghias Kavertzas dont l’œuvre conservée au Petit Palais est l’une des rares connues dans le monde.


JPEG - 365.3 ko
3. Esquisses nouvellement présentées au Petit Palais
Au centre Allégorie des Arts par Émile Bin (1825-1897)
Esquisse pour la salle des Mariages du 19è arrondissement
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 361.2 ko
4. Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898)
Hommage de la Ville de Paris à Victor Hugo, 1894
Esquisse pour le plafond du grand escalier de l’Hôtel de Ville
Commande directe à l’artiste, décor en place
Huile sur toile - 66,5 x 84 cm
Paris, Petit Palais
Photo : Paris Musées
Voir l'image dans sa page

Ce nouvel aménagement a surtout permis de sortir des réserves de nombreuses esquisses peintes et sculptées qui relèvent davantage encore du champ couvert par La Tribune de l’Art. Le Petit Palais conserve en effet des centaines d’esquisses des XIXe et début du XXe siècles, un fonds qui n’a encore jamais été exposé. Elles proviennent des commandes passées par la ville pour les monuments publics, notamment les mairies et les églises. Les artistes, qu’il s’agisse ou non d’un concours, présentaient des modelli qui étaient, théoriquement (cela n’a pas toujours été le cas), conservés par l’administration parisienne.


JPEG - 341.4 ko
5. Henri Gervex (1852-1929) et
Émile Blanchon (1845- ?)
Les Activités du 19e arrondissement, 1879
Esquisse pour le plafond de la salle des Mariages
de la mairie du 19è arrondissement,
concours de 1879, projet lauréat, décor en place
Huile sur toile - 120 x 100 cm
Paris, Petit Palais
Photo : Paris Musées
Voir l'image dans sa page
JPEG - 339.1 ko
6. Jean Joseph Weerts (1847-1927)
Triomphe de l’Exposition Universelle de 1889 :
la Ville de Paris recevant les nations

Esquisse pour le plafond du grand escalier de la Monnaie
Commande directe à l’artiste, toujours en place
Huile sur toile - 90 x 122 cm
Paris, Petit Palais
Photo : Paris Musées
Voir l'image dans sa page

Plusieurs dizaines d’œuvres sont ainsi montrées pour la première fois grâce au déplacement des icônes. Ce premier accrochage (qui devrait durer au moins deux ans) est consacré aux décors profanes, essentiellement pour l’Hôtel de Ville (ill. 4) et les mairies d’arrondissement (ill. 5), mais aussi pour d’autres monuments comme la Monnaie de Paris (ill. 6), auxquels s’ajoutent également quelques modèles de sculptures (ill. 7 et 8).


JPEG - 349.6 ko
7. Ernest Hiolle (1834-1886)
L’Instruction, 1880
Esquisse pour l’une des deux statues
encadrant le cadran de l’horloge de l’Hôtel de Ville
Plâtre
Paris, COARC, dépôt au Petit Palais
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 318.7 ko
8. Alphonse Dumilâtre (1844-1928)
Eugène Viollet-le-Duc, 1880
Esquisse pour l’une des statues ornant
la façade de l’Hôtel de Ville (côté rue de Rivoli)
Plâtre patiné
Paris, COARC en dépôt au Petit Palais
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

On ne saurait trop conseiller aux lecteurs de La Tribune de l’Art de découvrir ce patrimoine méconnu. On espère que le musée pourra, à terme, dédier aussi un espace aux esquisses religieuses. Rappelons à cette occasion que la galerie à gauche de l’entrée a été récemment débarrassée des quelques vitrines éparses qu’elle contenait, et de la librairie (désormais au rez-de-chaussée). Très bientôt, elle accueillera les grandes sculptures du XIXe siècle qui n’auraient jamais dû la quitter. Décidément, le Petit Palais est incontestablement l’un des plus actifs et vertueux de tous les musées français.


Didier Rykner, jeudi 23 novembre 2017





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un portrait par Eugène Le Poittevin offert au Musée de Fécamp

Article suivant dans Brèves : Trois tableaux acquis par la Fondation Roi Baudouin pour Anvers