Démission du principal mécène du Guggenheim Museum pour protester contre la mondialisation


22/1/05 - Musées - Mondialisation - Peter Lewis, le plus important mécène du Guggenheim Museum (il a donné environ 77 millions de dollars depuis 1993), vient de démissionner de son poste de président. Il souhaite ainsi protester contre la politique d’expansion internationale tous azimuts de son directeur, Thomas Krens. Selon le New York Times, Peter Lewis a déclaré « Le musée devrait se concentrer plus sur New York et moins à se disperser partout dans le monde  ».

Toujours selon le New York Times, il ne sera pas facile au Guggenheim de continuer sa politique très coûteuse d’expansion sans le support financier de Peter Lewis.

A l’heure où les musées français souhaitent suivre la voie du Guggenheim Museum vers la mondialisation, il n’est pas indifférent que celle-ci, qui mène à une impasse, soit contestée au sein même de l’institution qui a lancé le mouvement.

P.S. Notons que dans un très bon commentaire paru aujourd’hui dans Le Monde, Emmanuel de Roux conclut : «  [Les compétences du Guggenheim en matière d’ingénierie culturelle] ont pris le pas sur ses compétences artistiques et scientifiques. Cette dérive ne menace pas seulement l’institution new-yorkaise, elle concerne tous les musées tentés par les sirènes de la mondialisation et les appels du grand large. A commencer, en France, par le Louvre et le Centre Pompidou.  » Analyse que nous partageons, bien sûr, entièrement.


Didier Rykner, samedi 22 janvier 2005





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un nouveau cabinet de dessins à l’école des Beaux-Arts

Article suivant dans Brèves : La Fitzwilliam Museum achète le Psautier Macclesfield contre le Getty Museum